La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Les Européens, champions de l’achat de véhicules électriques

shutterstock 2104247165 scaled 1

Si la Chine est le pays du monde avec la plus forte croissance de son parc de véhicules électriques en 2021, l’Europe arrive en pole position en termes de parts de marché. Quelque 6,5 millions de véhicules électriques (100 % électriques et hybrides) se sont vendus dans le monde l’an passé. Ce chiffre s’inscrit en hausse de 109 % par rapport à 2020, indique l’institut Canalys. Sur ce total, on compte 4,4 millions de voitures particulières 100 % électriques. Une marque en particulier – l’américain Tesla – s’octroie 14 % de parts de marché.

Mais où se vendent le mieux ce type de véhicules ? Selon le cabinet britannique PwC dans son audit annuel portant sur l’année 2021, la Chine est le premier acheteur avec 2,9 millions d’unités vendues. Mais, en termes de part de marché, c’est bien l’Europe, et notamment les pays du Nord, qui tirent leur épingle du jeu. Ainsi, en Norvège en 2021, près de deux voitures nouvellement immatriculées sur trois étaient électriques. Aux Pays-bas et en Suède, la part de marché des véhicules électriques était respectivement de 20,8 % et 18,4 % sur les nouvelles immatriculations.

Véhicules électriques : États-Unis et Japon à la traîne

La France, elle, affiche une part de marché de 9,8 %. Contre 11 % en Chine et 13,6 % en Allemagne, à titre de comparaison. Mais d’autres pays sont encore moins avancés dans l’adoption de ce type de véhicules. En 2021, seulement 2,7 % des nouvelles immatriculations aux États-Unis et 0,9 % au Japon concernaient le 100 % électrique. Absence d’incitations financières, manque de bornes de recharge… autant de raisons pour expliquer cette adoption plus lente dans ces deux pays.

97 % des consommateurs chinois veulent changer leurs habitudes de déplacement pour améliorer leur empreinte carbone. Ils sont 70 % en Allemagne et 52 % aux Etats-Unis. Si, en Chine, c’est par l’adoption de la voiture électrique que cela passera en priorité, PwC souligne qu’en Allemagne et aux États-Unis, les populations privilégient les modes de transport doux comme la marche ou le vélo.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article