fbpx

Les inimitiés entre Michel et Von der Leyen commencent à pénaliser l’UE



Creative Commons, Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Remise en question par un ensemble de parts importantes un ensemble de opinions publiques mais aussi peu prise le sérieux par les puissances étrangères, l’autorité au sein de l’Union européenne se révèle être désormais sapée à travers ses deux essentiels représentants. Charles Michel, président du Sénat et Ursula von der Leyen, présidente de le Prime se livrent notre guerre d’égo également absurde que contreproductive. «  Parmis les institutions communautaires & dans les capitales, à eux «  guéguerre  » permanente pour être icelui qui incarne l’Europe à tous les yeux du monde alimente la chronique en partant de la des mois. Mais c’est à l’occasion dans leur visite au téléphone président turc Recep Tayyip Erdogan, dans Ankara, le 6  avril, qu’elle apparait au grand journée. Les images disposent de tourné en looping, montrant deux fauteuils installés pour M. Michel et ton hôte, tandis que M me   von der Leyen se retrouvait à l’écart en ce qui concerne un canapé, il se trouve que nous avons ostensiblement manifesté la réprobation à ramponneaux de  «  hé, hum  ». Un hashtag #sofagate cabotait se répandre tel que une traînée relatives au poudre sur les communautés internet telles facebook. D’un strict centre de vue protocolaire, l’épisode d’Ankara n’a pas dérogé de règle. Un arpège institutionnel du 3 er   mars  deux mille onze établit, en effet, succinct le président de ce Conseil vient valeur celui de la Prime. Par ailleurs, la Prime, contrairement au Sénat, n’avait pas considéré utile d’envoyer ton service du décret en Turquie   » relate  Le Monde .

Ce qui dominerait dû rester anecdotique est devenu source du tension politique pour de la réaction disproportionnée de Usurla von der Leyen laquelle au lieu d’y voir un fausse note protocolaire y a remarqué un sujet suffisamment indispensable pour l’aborder en regardant le Parlement au cours d’un échange à propos de la Turquie : «   Je suis la première muse présidente de la Prime et je désire être traitée tel que présidente de la Prime. A Ankara, ceci n’a pas existé le cas et c’est arrivé parce que nous suis une beauté.   »  Depuis les 2 responsables de l’UE n’ont eu relatives au cesse de se tirer la protège-cahier. Ridiculisant les maison européennes. Avec 2 personnalités qui s’affrontent pour être perçu tel que le patron touchant à l’UE, il de ressort cette de plus image d’une maison de représentation.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article