La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Les liens troubles entre les hackers russes et le gouvernement de Poutine

Capture decran 2022 01 24 a 11.42.11

Gabriel Thierry, journaliste à WE DEMAIN, était sur le plateau du “23h” de franceinfo, mercredi 19 janvier, pour parler de son enquête à propos des hackers russes et leur influence sur les pays occidentaux.

“L’attaque par rançongiciel est devenue l’une des principales menaces informatiques aujourd’hui”, alerte Gabriel Thierry, journaliste à WE DEMAIN, qui a signé une enquête sur les hackers russes et leur influence sur les pays occidentaux dans le numéro 36 de la revue. Il s’agit “d’un logiciel malveillant qui va s’installer sur votre ordinateur et chiffrer vos données. Ce qui les brouille totalement”, détaille-t-il. “Pour récupérer vos données, vous devez payer une rançon.”

Les hackers russes, une industrie lucrative. 

Un phénomène qui existe depuis un peu plus de dix ans. Et qui touchait principalement les particuliers, avec des rançons demandées de quelques centaines d’euros. Une pratique qui a depuis évolué. Les criminels ont compris qu’il y avait un vrai marché derrière cette attaque. Et, maintenant, ils essaient d’infiltrer des grosses organisations, des PME, des structures privées ou publiques, pour exporter plusieurs millions, voire plusieurs dizaines de millions de dollars”, explique Gabriel Thierry. 

À lire aussi : Hacker éthique : dans la peau d’un chasseur de primes

La plupart de ces hackers sont en Russie. Et, le lien entre ces criminels et le pouvoir russe est assez trouble. “Pour un État qui a de grosses ambitions géopolitiques, de grosses ambitions de puissance, avoir ces criminels doués en informatique, c’est une main d’œuvre pas chère voire gratuite car ils vont s’autofinancer dans leurs opérations”, justifie le journaliste. “C’est une industrie qui génère des centaines de millions d’euros de revenu. Voire même plus, on est plutôt au niveau du milliard.”

Retrouvez l’enquête de Gabriel Thierry sur les hackers russes dans WE DEMAIN n°36. Un numéro toujours disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :