La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Les médicaments contre le rhume, peu d’intérêt et des risques


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Pas forcément nécessaires et parfois risqués. Les médicaments contre le rhume ne doivent pas devenir une habitude. « Gare à l’utilisation de certains médicaments tels que l’Actifed Rhume, Humex Rhume, Rhinadvil Rhume, qui présentent un risque d’effets indésirables. Ils sont rares, prévient l’Agence nationale de sécurité du médicament, mais sont potentiellement très graves. L’agence évoque un risque d’infarctus du myocarde ou d’accidents vasculaires cérébraux » pointe Midi Libre.

 

Dans son communiqué, l’Agence nationale tient à « rappeler les principes clés du bon usage de ces médicaments pour limiter le risque de survenue de ces effets indésirables ». Si les médicaments sont vente c’est qu’ils ont obtenu une autorisation, mais même les produits les plus populaires doivent être pris avec parcimonie. « Avant de vous précipiter sur les boîtes de médicaments pour empêcher votre nez de couler, respectez les règles de bon usage. Les médicaments qui servent à décongestionner le nez, appelés vasoconstricteur, se présentent souvent en association avec un antalgique (paracétamol, ibuprofène) ou un antihistaminique. C’est pourquoi il est recommandé de ne pas prendre un autre médicament contenant du paracétamol, de l’ibuprofène ou un antihistaminique. Il est donc conseillé de prévenir son pharmacien d’éventuels antécédents afin d’être conseillé au mieux. Respectez la posologie et ne dépassez cinq jours de traitement » ajoute le quotidien local. Des conseils qui sont importants tant, on le sait, pour des rhumes l’habitude est à l’automédication.

Pour les personnes à risque, les femmes enceintes ou en période d’allaitement il faut carrément éviter. Et se souvenir qu’un peu de repos et de patience font souvent disparaitre les symptômes d’un rhume. Avec la possibilité d’utiliser des méthodes naturelles pour soulager les gênes : sérum physiologique, spray d’eau naturelles, tête surélevée ou tisane. De quoi se traiter, sans peser sur la sécurité sociale ou habituer son corps à la prise systématique de médicaments.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :