fbpx

Les nouveaux conseillers anti-Gafam de Joe Biden

Leur arrivée à tous les manettes ou au sein des coulisses du être en mesure de suscite de l’espoir chez tous ceux lequel s’inquiètent du poids tenu par les grandes sociétés de la tech incarnées par l’acronyme Gafam (Google, Apple, Twitter, Amazon, et Microsoft). D’autant plus derrière les récents déboires de Facebook.

“C’est un signal que un mandat de Joe Biden correspond correctement à un pivotant après une présidence Trump où l’exécutif assurait qu’il n’y avait pas de souci de concurrence au sein de la tech, ” analyse donc l’économiste Joëlle Toledano, auteure du livre Gafa: reprenons le être capable de! à tous les éditions Odile Jacob.

Voici les 3 nouvelles voix de ce président américain, portées de porter ce complexe sujet de régulation de la industrie.

Lina Khan: l’anti-monopole

Âgée seulement dans 32 ans, cette professeure de droit proposent un l’université de Columbia (New-York) Lina Khan est devenue l’une des personnalités intellectuelles les plus en refexion sur la question de régulation des Gafam.

Encore étudiante, miss se fait remarquer, sur la 2017, après cette rédaction d’un articulet. Dans Amazon’s Antitrust Paradox , elle s’interroge sur les conséquences de ce modèle d’Amazon sur le royaltie de la concurrence. La notion importante en matière de droit américain, dédiée à faire se conformer aux la compétition bon marché et empêcher cette formation de monopoles. “Elle a été regardée pour obtenir haut. Sa théorie, surnommée l’hipster antitrust, a été moquée” , relève Winston Maxwell, directeur d’études dans Telecom Paris.  

Ces idées de la teen juriste ont en partant de la gagné en crédibilité. Lina Khan arrive en effet d’arriver de tête de la Federal Trade Commission, l’agence chargée de la support des consommateurs. La nomination surprise lequel a été contestée à travers Amazon ou Twitter. “Pour Joe Biden, c’est une manière de signaler aux géants de tech: vous n’allez pas rigoler grace à nous” , observe Winston Maxwell. “ Mais cela n’est pas du fait que vous avez nommé quelqu’un qui serait narrent d’utiliser l’arme imperceptible –  ici le démantèlement des entreprises de tech à l’origine de monopoles – que vous concourez l’utiliser. ”

“Pour Joe Biden, c’est une manière de déclarer aux géants de tech: vous n’allez pas rigoler grace à nous”

Tim Wu: Gafam & démocratie

Également juriste dans l’université de Columbia, cet intellectuel républicain rempile. Après avoir si vous ne pouvez attendre été actif pendant la présidence Obama, celui qui connaît popularisé le concept proposent un neutralité du réseau rejoint à nouvel le conseil bon marché national. Une lutte chargée de suggérer le président étasunien. Il y oeuvre désormais comme témoin spécial du président Biden pour la technique et la politique de concurrence.  

Un domaine site sur lequel ses idées se trouvent être bien connues. En ouvrage The Curse of Bigness il s’inquiète une influence notable des grands monopoles sur la démocratie. Sommaire ce soit les firmes pharmaceutiques, les organismes bancaires ou les géants de la tech. “Il domine rafraîchi la reflexion du droit de la partie, accentue Winston Maxwell. Son but ne serait pas exclusivement d’assurer des tarifs bas pour le visiteur, mais également dans protéger la société en ensemble contre ces méfaits des extrêmement grandes puissances économiques. ” En intégrant un ensemble de notions telles que cette liberté d’expression, pour ne citer que cela.

Néanmoins impossible de examiner quelle sera la réelle influence. ”On est en mesure imaginer que Tim Wu n’est point pour rien en matière de décret présidentiel au sein de juillet sur la partie économique. Mais ceci n’est qu’une hypothèse” , souligne Joëlle Toledano.

Séquestre lire aussi: Face au monopole de Google, quatre sites de recherche frondeurs

Jonathan Kanter: le spécialiste au sein de l’antitrust

Moins connu dela population et plus discret, cet avocat averti est spécialisé dans l’antitrust. L’avocat a pour ne citer que cela représenté de réduit sociétés dans le cadre touchant à litiges les opposant à Apple ou bien Google. Celui laquelle revendiquait être le premier des juristes qualifiée du droit de la match dans le secteur un ensemble de technologies avait poursuivi l’an passé ton propre cabinet. Cependant il devrait prochainement changer de marche. Cet été, l’administration Biden a annoncé l’avoir choisi pour le récepteur stratégique de procureur général adjoint de division antitrust de département de la Justice. Il vient d’être auditionné par la prime judiciaire du Sénat. Un préalable dans sa future nomination.  

Le courbe va être élancé pour que cela se traduise concrètement . ”

Le fond, si l’on résume, avec les différentes nominations, Joe Biden a pointé ses cartes , résume Joëlle Toledano. C’est formidable, mais le n’est que débuts, car le courbe va être élancé pour que cela se traduise concrètement, même si le but d’un des sujets site sur lequel les républicains & les démocrates se trouvent être le plus de phase pour déclarer qu’il y a correctement un problème. ”

Étincelle de paille ou bien révolution: il sera nécessaire donc attendre bien un peu pour cf l’ampleur réelle de virage pris via l’administration Biden en face des Gafam.

A regarder aussi: Max Schrems, le gardien un ensemble de données personnelles lequel a fait courber Facebook

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :