fbpx

Les populations d'oiseaux des villes et des champs déclinent de plus en plus vite

https://www.novethic.fr/fileadmin/iStock-1253434305-1.jpg

Publié le 02 juin 2021

ENTOURAGES

Au sein de 123 espèces d’oiseaux suivies en France, 43 sont en déclin et seules 32 sont en croissance. Selon des portées du Muséum territorial d’histoire naturel, l’artificialisation des sols mais aussi l’agriculture intensive participent à une extinction importante des gents de volatiles & contribuent à uniformiser la biodiversité.

Souvenez-vous de mars 2020, avec les paris en place du spécialisation général dans toute cette France, ceux laquelle vivaient dans les vastes villes ou dans leurs abords se sont remis dans entendre les volatiles chanter. De récents chants de ces gracieux animaux se se trouvent être fait entendre. Afin de certains, enfermés avec leur exigüe cachés, c’était un peu du nature qui venait chanter au ornement de leur fenêtre, mais ce répit fut de restreinte durée.

Le programme de Tenu temporel des volatiles Communs (STOC), de Muséum national d’histoire naturel (MNHN) offre de bien tristounet nouvelle, révélant par rapport aux oiseaux des destinations et des herbages voient leurs masse s’effondrer à cause un ensemble de activités humaines. Parmi 1989 et 2019, des ornithologues énergiques ont suivi l’évolution des populations relatives au 123 espèces d’oiseaux les plus communes dans notre pays.

Sous 2018, le Muséum national d’histoire organique (MNHN) et un CNRS tiraient cette sonnette d’alarme, parlant d’un déclin dans ” le niveau proche de catastrophe écologique “. Trois ans dans le futur, le MNHN, l’Office français de la biodiversité (OFB) et la Ligue de protection un ensemble de oiseaux (LPO) pas sont guère bien plus optimistes , grace à 43 espèces sous déclin, une quarantaine stable et 32 en expansion.

Artificialisation et agriculture

Un ensemble de oiseaux familiers un ensemble de villes, comme ces hirondelles ou ces moineaux friquet se trouvent être ” de fort déclin “, selon le communiqué. En maman: ” l’artificialisation toujours plus grande “, une pollution et ces rénovations de immeubles qui les privent de cavités site sur lequel nicher. La situation se révèle être pire pour les volatiles des milieux agricoles, comme ” l’alouette des herbages et les perdrix, qui ont perdu près du tiers de leurs effectifs de 30 ans “. En forêt, les meubles est moins piêtre avec une baisse un ensemble de effectifs de 9 % en 30 ans.

Dans leur compte rendu, les scientifiques, soulignant la nécessité de concrets agricoles plus propres en pleine négociation de la Politique agricole commune (PAC). inches Le type agricole intensif organisé après-guerre et encouragé par la PAC se révèle être en grande pièce responsable, pour avoir réalisé disparaître ou transformé leurs habitats & pour avoir diffusé pesamment des produits chimiques, pour lesquels vous trouverez les pesticides “, ” en particulier les néonicotinoïdes “.

La LPO, le MNHN & l’OFB demandent donc ” l’arrêt de l’utilisation massive et déraisonnée un ensemble de pesticides, un secours efficace à l’agroécologie, une réduction proposent un l’artificialisation des étudier (… ), le soutien à la excuse nationale des nidifies protégées inches. Pour lutter opposé à ce déclin, divers choses ont réalisé leur preuve tel que les réserves créatives ou ” des aides en matière de crédit et conditionnées à des scripts verts qui doivent être développées en matière de projet de la romane Politique agricole village “.

Ludovic Dupin avec AFP

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes