fbpx

Les régions et catégories les plus pauvres plus impactées par le Covid-19


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Les plus pauvres vont trinquer plus que les autres. Une étude de l’Insee qui s’est penchée sur le premier confinement souligne les conséquences accrues de la crise sur les catégories les plus pauvres. « Galères sanitaire et financière. L’épidémie de coronavirus qui pourrit la vie du monde entier depuis début 2020 n’aura pas eu que des conséquences sur la santé de l’humanité. Les dégâts collatéraux sur l’économie ont eu des effets redoutables. Dans les Hauts-de-France, au cours du premier confinement, entre mars et mai 2020, un habitant sur quatre a vu sa situation financière se dégrader selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) » relève 20 Minutes.

Ce n’est malheureusement pas surprenant. Car si l’on parle de précarité ou vulnérabilité pour désigner les populations les plus fragiles c’est justement que le moindre changement peut les pousser dans la pauvreté. Et depuis près de deux ans maintenant, les changements et bouleversements se sont multipliés. « La baisse du niveau de vie des Français, constatée à la fin du premier confinement, a été générale. En revanche, c’est dans les Hauts-de-France que cette baisse a impacté le plus de personnes. Dans une étude publiée, jeudi, l’Insee révèle que 24 % des habitants de la région ont ressenti une dégradation de leur situation financière en mai 2020, soit un point de plus que la moyenne nationale. Dans le détail, ce sont les habitants de l’Aisne qui ont le plus souffert (26 %) et ceux de la Somme le moins (20 %). Les trois autres départements sont à égalité à 25 % » appuie le quotidien gratuit.

Sans surprise non plus, l’étude montre que les régions les plus touchées par cet appauvrissement sont aussi celles qui ont eu le plus recours au chômage partiel. 

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article