fbpx

Les responsabilités des entreprises en temps de pandémie


 

Priorité à la santé et à la sécurité

La mise en valeur des solutions d’affaires permettant aux travailleurs, à l’environnement et à la collectivité de bénéficier des retombées d’une entreprise est ce qui définit la RSE. Cette mise en perspective des actions de l’entreprise doit se faire en conformité avec les attentes des parties prenantes : salariés, partenaires d’affaires et clients de l’entreprise.

De nombreux aspects de l’entreprise sont concernés par la RSE. La santé et la sécurité du personnel et des clients occupent une place de choix dans cette classification. En période de pandémie comme c’est le cas avec la Covid-19, la sécurité du personnel incombe à l’entrepreneur. Il en est ainsi de la fourniture en équipements de protection individuelle. Le chef d’entreprise doit aussi mettre en place des protocoles qui entrent en droite ligne avec les consignes gouvernementales.

Dès qu’elle est parfaitement maîtrisée, cette première étape offre un cadre propice à la sécurisation des activités de l’entreprise et à la protection de vos clients. À titre d’illustration, la préparation des messages destinés à la clientèle doit se faire avec le plus grand soin. Transparence et célérité doivent entourer l’opération de transmission desdits messages auprès de la cible client.

Prioritairement, les activités comme le télétravail, les annulations d’événements, le suivi des commandes à distance, la suspension ou l’annulation des services ou des travaux sont celles qui doivent être mises en avant dans les campagnes. La reconnaissance de vos clients faisant suite à cette considération ne peut qu’assurer la renommée de l’entreprise à la fin de la crise.
 

Comment transformer une crise temporaire en initiatives durables ?

L’une des principales leçons à tirer de la crise sanitaire actuelle, c’est la capacité des entreprises à s’adapter aux changements imposés au fur de l’évolution de la pandémie. Si nous prenons l’exemple du télétravail, ce concept offre des opportunités à la fois concrètes et plurielles. Premièrement, il y a la diversification de la main-d’œuvre. En effet, grâce au télétravail, on constate que les personnes à mobilité réduite ont pu accéder facilement à un emploi.

Deuxièmement, il y a la réduction de l’empreinte carbone, conséquence des multiples déplacements des travailleurs vers leur lieu de travail. Avec le télétravail, beaucoup travaillent depuis la maison, ce qui entraîne la diminution du nombre de voitures dans les rues.

Troisièmement, il y a la transformation du télétravail de manière à gagner en efficacité sur le long terme. La mise en place des vidéoconférences permet ainsi d’annuler les déplacements des salariés. En plus du gain de temps, cette mesure permet également de réduire les gaz à effet de serre émis par les véhicules à moteur.

Quatrièmement, il y a l’augmentation des investissements locaux. En effet, une telle approche vous positionne désormais comme un acteur majeur orienté vers les problématiques du futur. La diminution des énergies fossiles, la promotion des énergies vertes comme les fermes solaires ou les éoliennes constituent, de ce point de vue, une alternative crédible dans l’attente d’une relance de l’activité principale.                
  

L’amélioration de la responsabilité sociale dans une entreprise

L’établissement des relations de confiance est un préalable à la prise en compte et à la matérialisation des intérêts de vos parties prenantes. Pour cela, vous n’avez pas besoin de prendre un quelconque engagement. Il existe en effet des moyens qui vous aideront à établir un climat de confiance et à le renforcer progressivement.

Grâce à la pandémie Covid-19, il est désormais clair dans l’esprit de tous que les piliers de l’économie et du monde des affaires, ce sont les hommes. Certes, une satisfaction globale de la clientèle est impossible, mais être transparent sur les potentiels impacts est une nécessité. Gardez présent à l’esprit qu’en faisant ce qui est juste, vous gagnerez l’estime de vos partenaires et de vos clients.

Optez pour une approche du gain pour tous. Chaque maillon de la chaîne est essentiel à votre réussite. Ce n’est que par le biais d’une bonne coopération que vous parviendrez à une vision commune en accord avec les besoins mutuels de chacune des parties. Transcendez les questions superficielles pour focaliser sur leurs besoins réels, leurs valeurs et leurs aspirations. Servez-vous des données récoltées pour un meilleur apprentissage et une adaptation de la stratégie de déploiement de l’entreprise.

Mettez en place une communication cohérente et permanente. Cependant, afin d’éviter les surprises ou les ambiguïtés, une communication efficace doit être précise et ciblée. La planification des actions de communication doit se faire en tenant compte de vos priorités. En outre, vous devez analyser en profondeur l’implication des parties prenantes dans le projet communicationnel.          
 

Comment assurer une bonne gestion de la RSE ?

Même en période d’intense activité, l’exclusion des parties prenantes de votre stratégie d’entreprise n’est pas une option envisageable. Les communications effectuées en temps de crise peuvent aider à mieux les rassurer tout en assurant la protection de vos intérêts commerciaux. L’atteinte d’un tel objectif repose essentiellement sur une communication claire et sensée à destination des différents partenaires.

Les méthodes et processus permettant une gestion efficace de la RSE existent. Pour gagner en efficacité, les entreprises doivent se les approprier. Car outre cette bonne gestion, ces outils facilitent la planification des campagnes communicationnelles en temps de crise.

Un exemple de ce type de déploiement est celui réalisé par Airbnb au printemps 2020. Le 31 mars 2020, l’équipe dirigeante de cette plateforme a en effet présenté des excuses officielles à la suite d’une information erronée destinée à ses hôtes. Cette sortie entrait dans le cadre de la stratégie de communication de la marque. Les nouvelles politiques de remboursement instaurées par la plateforme suite à l’épidémie de la covid-19 en étaient le prétexte.

Dans la foulée, l’annonce d’un versement d’un montant de 250 millions de dollars aux hôtes a été faite par l’entreprise. Selon des sources officielles, cette somme était destinée à couvrir les coûts des annulations survenues en raison du coronavirus. La création d’un fonds de secours permettant de venir en aide aux super hôtes a également été évoquée. Le coût total de cette opération est estimé à 10 millions de dollars américains.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article