fbpx

L’explosion du prix du gaz menace la transition énergétique

https://www.novethic.fr/fileadmin/carbon-tax-istock.jpg

Publié le 11 octobre 2021

Face à la flambée des prix de ce gaz, en pièce due à la haussement du prix graphite, certains appellent dans faire marche derrière, quitte à freiner la transition énergétique. Toutefois pour d’autres, il convient au contraire entretenir une trajectoire difficile de prix graphite, tout en accélérant au sein du développement des eco-friendly et la rénovation bioénergétique, afin de gagner sous indépendance et fortifier les plus vulnérables.

Ce cours du brouillard naturel a joint de nouveaux exploit historiques sur les marchés européens. Et divers n’hésitent pas dans s’emparer de une crise pour contacter à ralentir la liaison énergétique. Le responsable souverainiste hongrois Viktor Orban a en conséquence blâmé la politique énergétique de l’UE, en particulier le Traité vert européen, laquelle vise la neutralité carbone du terre. Dans son viseur aussi, le marché de ce carbone, un système qui oblige ces fournisseurs d’énergie dans s’acquitter de “droits à polluer” puissamment renchéris, destiné dans réduire les émissions de CO2. Cette maire de Paris 75, Anne Hidalgo, abusés à l’élection présidentielle, a quant à miss suggéré de céder la taxe graphite, estimant qu’elle a été ” le non-sens sur les carburants “.    

“Le tarifs du CO2 garde fortement crû sur la quelques années pour passer la barre un ensemble de 60 euros cette tonne, mais la hausse n’est dirigeant que pour le cinquième dans la haussement du prix de gaz. Tout ce reste est lié à des facteurs visibles (stockage, approvisionnement, géopolitique)”, explicite Neil Makaroff, dirigeant Europe du Réseau action climat (RAC). “Nous sommes aujourd’hui de croisée des sentiers: soit on coopta d’investir encore un ensemble de milliards dans des fondations gazières et vous renforçons notre mouvance aux énergies fossiles, soit nous accroissons sur la transition bioénergétique, nous réduisons bb, vulnérabilité et agissons contre la précarité des ménages”   ajoute-t-il.  

“La transition bioénergétique est la simple solution”

“On ne pourra point réussir la transition bioénergétique sans taxe graphite. Il faut arrêter du revenir là-dessus continu et prévoir un ensemble de mesures de transfert et d’accompagnement sociétal “, tranche également Nicolas Goldberg, Senior Manager Energie& Environnement pour Colombus Consulting. “Je suis convaincu que nous visionner accélérer sur la transition énergétique car c’est la seule alternative pour éviter la crise climatique et également sociale. Le brouillard fossile continuera d’être présent encore longuement mais il faut externaliser en sorte qu’il en reste un moins possible” .    

Même ce secrétaire général de CFDT, Laurent Pasteur, appelle à pas ” point renoncer à taxer davantage le carbone” . ” Il ne faut pas abolissons les pistes, on ne doit pas brouiller un message, on séquestre besoin aujourd’hui plus dans notre pays de taxer le carbone afin de décarboner notre épargne et nos fonctions, et donc cela veut dire qu’il faut compenser à destination des ménages les plus pauvres, c’est plutôt cette voie que vous choisissons” , insiste-t-il.  

L’extension parmi les concurrents carbone européen détracté

Sur la route de transition énergétique, l’explosion du prix de ce gaz risque heuresement d’avoir la peau de l’extension parmi les concurrents carbone européen à tous les secteurs du trimbalement et du bâtiment. Une ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, ou encore l’eurodéputé Pascal Canfin, sont inquiets face à cette occasion, sans toutefois reculer en cause le besoin de mener la liaison énergétique et de accroitre les énergies eco-friendly.    

“L’extension du marché carbone communautaire va piéger du foyer qui sont déjà grace à des situations de précarité très forte laquelle n’ont pas accessibilité aisée, aux alternatives. Vous pensons que l’urgence est de faire exonder ces alternatives, d’avancer sur la rénovation bioénergétique des bâtiments pour faire baisser cette consommation et de accroitre les énergies eco-friendly. Si nous ces avions développées mieux massivement, nous dominerions réduit notre mouvance à l’importation touchant à gaz fossile russe et ne serions pas dans la situation”, argumente également Neil Makaroff.

Face à cette entrée, qui risque de se répéter si pas grand chose ne change, un chacun doit donc réaliser un choix. C’est si vous ne pouvez attendre le cas au Royaume-Uni – où la taxe carbone fut instaurée en 2013. Boris Johnson arrive d’annoncer la décarbonation du mix motorisé d’ici à 2035 à grands soutiens d’investissements dans les énergies renouvelables notamment. Ce dernier s’agit ainsi du s’affranchir ” des aléas un ensemble de prix des hydrocarbures ” et “maintenir des coûts compétitifs “, possède indiqué le tout premier ministre, alors sommaire le pays se révèle être particulièrement affecté à travers l’augmentation des tarifs du gaz.      

Concepcion Alvarez, @conce1

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :