La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

L’exposition aux rayonnements ionisants dans un contexte professionnel touche plus de 24 millions de travailleurs dans le monde

http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/---dgreports/---dcomm/documents/image/wcms_854877.jpg
wcms 854877
© J.R. Donovan / IAEA

GENÈVE (OIT Infos) – L’Organisation internationale du Travail (OIT) co-parraine la troisième conférence internationale sur la protection des travailleurs contre l’exposition aux rayonnements ionisants organisée avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) et accueillie par le gouvernement suisse.

La conférence, qui se tiendra du 5 au 9 septembre à Genève, passera en revue les normes et recommandations internationales en matière de radioprotection professionnelle, les progrès réalisés au cours des vingt dernières années et identifiera les actions prioritaires menant à un système mondial amélioré de radioprotection professionnelle.

Si l’exposition aux rayonnements est généralement associée aux personnes travaillant dans le domaine nucléaire ou manipulant des sources radioactives, les travailleurs d’autres professions, comme les mineurs, les équipages d’avion, les chercheurs et les professionnels de la santé, peuvent également être gravement touchés si des mesures adéquates ne sont pas prises.

En outre, les accidents dans les centrales nucléaires peuvent avoir des effets catastrophiques non seulement pour les travailleurs, mais aussi pour les populations et l’environnement. Des mesures strictes de prévention et de contrôle doivent donc être mises en place.

«La protection de la santé des travailleurs est un objectif constitutionnel de l’OIT depuis sa création en 1919», a déclaré Vic Van Vuuren, Directeur général adjoint chargé des politiques. «Aujourd’hui, nous sommes encore très loin de cet objectif. Les décès et les blessures liés au travail, y compris ceux causés par l’exposition aux rayonnements, font payer un tribut particulièrement lourd, notamment dans les pays en développement, où les systèmes nationaux de sécurité et de santé au travail ne sont pas bien établis.»

«Cette conférence sera une excellente occasion d’échanger des connaissances et des expériences et d’ouvrir la voie à de nouveaux progrès concrets pour améliorer la radioprotection des travailleurs dans toutes les industries et tous les pays et pour rendre les environnements de travail plus sûrs et plus sains, notamment par l’instauration d’une culture mondiale de la prévention.»

En juin 1960, la Conférence internationale du Travail a adopté la convention (n° 115) sur la radioprotection, 1960, et la recommandation (n° 114) qui l’accompagne. La convention s’applique à toutes les activités impliquant l’exposition des travailleurs à des radiations ionisantes dans le cadre de leur travail et prévoit que tout Membre de l’OIT qui la ratifie donnera effet à ses dispositions par voie de lois ou règlements, de codes de pratique ou par tout autre moyen approprié.

C’est le seul instrument juridique international qui traite de la protection des travailleurs contre les radiations. La convention a été ratifiée par 50 pays.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article