La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

L’extinction automatique à l’heure du rebond

https://www.faceaurisque.com/wp-content/uploads/2022/04/Iinstallation-sprinkleurs-credit-Valerie-Dobigny-Face-au-Risque.jpg
Iinstallation sprinkleurs credit Valerie Dobigny Face au Risque

Un vent d’optimisme, tout de même teinté d’une certaine prudence pour l’avenir, souffle sur la profession de l’extinction automatique fixe. En effet, les ventes repartent à la hausse, dépassant même les niveaux d’avant la crise sanitaire.

« Le marché est dynamique, avec une progression de 3 % en 2021 par rapport aux volumes enregistrés en 2019. D’ailleurs, dès le mois d’avril 2020, la nécessité d’une maintenance opérationnelle des systèmes sur certains sites stratégiques a été entérinée par les pouvoirs publics », nous déclare Pascal Bichet, secrétaire général du GIS (Groupement français des installateurs de sprinkleurs), syndicat affilié à la FFMI. Il met également en avant le fait que les compagnies d’assurance « ont resserré leur prescription dans certains secteurs comme l’agroalimentaire ou le bois, conséquence de l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen en 2019 ».

Même son de cloche du côté du Gifex (Groupement des fabricants installateurs de systèmes d’extinction automatiques fixes). Ce syndicat appartient également à la FFMI et regroupe des sociétés d’extinction par gaz, brouillard d’eau, mousse et poudre. « Le marché est en bonne santé, soutenu par une croissance significative après une année 2020 qui n’a pas connu d’effondrement, mais seulement une baisse d’environ 8 %. La reprise s’est effectuée notamment grâce à la bonne tenue des activités de maintenance et à un effet rattrapage des projets qui avaient été retardés », nous explique Gilles Mangialenti, son président.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article