fbpx

Ligue privée de foot promue par les plus grands clubs : l’UEFA contre-attaque



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Si les douze clubs qui soutiennent le projet de Super League passent à l’action, c’est la Ligue des Champions organisée par l’UEFA qui en fera les frais. L’Union des associations européennes de football (UEFA) n’a pas attendu bien longtemps pour dégainer des menaces. « L’UEFA, l’Association anglaise de football et la Premier League, la Fédération royale espagnole de football (RFEF) et LaLiga, ainsi que l’Association italienne de football (FIGC) et la Lega Serie A ont appris que quelques clubs anglais, espagnols et italiens auraient l’intention d’annoncer la création d’une compétition fermée dénommée Super League. Si cela devait se produire, nous souhaitons rappeler que nous – UEFA, Association anglaise, RFEF, FIGC, la Premier League, LaLiga, la Lega Serie A, mais aussi la FIFA et toutes nos associations membres – resterons unis dans le but de mettre un terme à ce projet cynique, un projet fondé sur l’intérêt personnel d’un petit nombre au moment où la société est plus que jamais en quête de solidarité » commence le communiqué de l’organisation.

 

Alors que les clubs tentent de renverser le rapport des forces en devenant organisateurs, le principe même d’équipes ou entreprises qui seraient en contrôle de compétition pose des problèmes élémentaires. Mais pour l’UEFA c’est une question stratégique que de voir la Ligue des Champions perdre son prestige avec la plupart des clubs qui vont loin dans la compétition qui annoncent vouloir faire sécession. 

 

« Nous envisagerons tous les recours possibles, à tous les niveaux, juridiques comme sportifs, afin d’empêcher cela. Le football repose sur des compétitions ouvertes et sur le mérite sportif ; il ne peut en être autrement. Comme annoncé précédemment par la FIFA et les six confédérations, les clubs concernés seront interdits de participation à toute autre compétition au niveau national, européen ou mondial, et leurs joueurs pourraient se voir refuser la possibilité de représenter leur équipe nationale » menace le communiqué. Quant à l’abstention des deux finalistes de la dernières Ligue des Champions, le PSG et le Bayern Munich, ils ont été « remerciés » par le texte de l’UEFA qui se conclue par « Ce souci persistant de quelques-uns pour leur unique intérêt n’a que trop duré. Trop, c’est trop ».

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article