La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

L’incapacité de travail pour des problématiques de santé mentale a doublé en 3 ans !

megaban e1655907983296

ICAS France vient de publier les résultats de son Panorama de la santé mentale des salariés européens et les chiffres sont particulièrement alarmants : une incapacité de travail pour des problématiques de santé mentale qui a doublé depuis 2019 et plus de cas suicidaires. Un constat qui souligne l’importance d’accompagner, plus que jamais, les problématiques de santé mentale en entreprise. 

Sommaire de l’article:

Une forte dégradation de la santé mentale des salariés européens

Icas France est un des grands acteurs internationaux de la santé au travail autour de la question de l’assistance aux employés (troubles psychosociaux (RPS) ou troubles de la vie privée) garantissant une prévention holistique de la santé mentale. Il vient de publier un Panorama de la santé mentale des salariés européens pour 6 pays d’Europe de l’ouest (France, Allemagne, Suisse, Italie, Autriche et Luxembourg). 

Le cabinet met alors en avant des chiffres assez inquiétants. En effet, après deux ans de crise sanitaire, l’incapacité pour des problématiques de santé a globalement doublé dans tous les pays européens. 

Parmi les faits majeurs, le cabinet insiste en effet sur une évolution préoccupante des demandes d’assistance psychologique des salariés européens, entre le 1er semestre 2019 et le 1er semestre 2022 :  

Advertisements
inread2
  • Un triplement des demandes d’accompagnement psychologique dû à une surcharge de travail entre 2019 et 2022 (1er semestre).
  • Une dégradation de la santé mentale avec un triplement des cas suicidaires observé sur la période, même si le taux de suicide (passage à l’acte) n’a pas augmenté pendant la pandémie.
  • Les conditions de travail sont à l’origine de 30% des cas suicidaires.

La pandémie, facteur d’aggravation des problèmes de santé mentale

Depuis 2019, la situation de détresse psychologique s’est globalement détériorée :

  • Au cours de la première année de la pandémie, la prévalence mondiale de l’anxiété et de la dépression a augmenté de 25%.
  • 18% des personnes interrogées ont déclaré souffrir de symptômes dépressifs graves en novembre 2021.
  • Les symptômes sont particulièrement fréquents chez les 14-24 ans (29%).
  • L’OMS a calculé qu’en 2030, les maladies mentales seront la cause de maladie la plus fréquente. 

Travail hybride et surcharge de travail

Si le télétravail est devenu la norme, il s’est malheureusement accompagné d’une surcharge de travail que certains ont eu du mal à vivre. En effet : 

  • 47% des employés français ont travaillé plus de 40h par semaine en 2021, ce qui représente une augmentation de 15% par rapport à 2020.
  • La motivation des travailleurs, la relation envers leurs managers, leur sentiment de reconnaissance, leur esprit d’équipe se détériorent.
  • Les demandes psychologiques dues à une surcharge de travail ont plus que triplé ces trois dernières années auprès d’ICAS (x 3.65).

Les salariés français quelque peu préservés

Les exigences du marché du travail sont différentes dans les 6 pays du panel (France, Allemagne, Suisse, Italie, Autriche et Luxembourg) en raison de la mentalité, des obligations légales des employeurs et de la culture des pays. ICAS France relève alors que certains “services supplémentaires sont demandés en Allemagne mais pas en France ou en Suisse.”

« Malgré ces différences de contexte, on observe que la Suisse est le pays dans lequel les salariés font le plus appel à nos services et l’Italie, le moins. Il y a un enjeu pour les entreprises comme pour le corps social à dédiaboliser la souffrance psychique pour permettre aux salariés de se faire accompagner sereinement » déclare Eliane Bucher, Directrice Générale ICAS Europe

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :