fbpx

L’incendie du site Galloo à Aniche (Nord) en 5 chiffres

https://www.faceaurisque.com/wp-content/uploads/2021/05/Intervention-sapeurs-pompiers-incencie-à-Aniche-capture_vidéo-Sdis59.jpg

40… C’est le nombre d’engins mobilisés sur la durée de l’intervention. Sur son compte Twitter, le Sdis 59 précise en outre que 6 lances à eau ont été nécessaires.

573… Comme le débit, en mètres cubes par heure, délivré par ces 6 lances à eau : « soit l’équivalent de deux piscines olympiques pour la durée de l’intervention » selon les précisions apportées par le Sdis 59 sur Twitter. Au passage, « plus de 4 000 mètres de tuyaux ont été nécessaires pour cette intervention ».

2… Il s’agit du nombre de jours durant lesquels s’est déroulée cette intervention. Débutée à 2h30 du matin le samedi 15 mai 2021, celle-ci s’est officiellement terminée le dimanche 16 mai à 18h30 si l’on en croit un message posté sur le compte Facebook du Sdis 59. « Aniche, 18h30 : les sapeurs-pompiers sont venus à bout du dernier point chaud » mentionnait ainsi ce message remontant au dimanche 16 mai 2021.


Le lithium à l’origine de l’incendie ?

Selon les informations dévoilées par La Voix du Nord, l’origine de cet incendie serait accidentelle. Le lithium contenu dans certains produits entassés sur ce site en serait la cause.

Les incendies causés par des batteries lithium-ion sont loin d’être des cas isolés pour ce type d’entreprise. Un autre site de la société Galloo, à Halluin (Nord), avait par exemple déjà été contraint de faire face à un incendie conséquent fin mars 2021.

Conscient de cette problématique liée au risque d’incendie par les batteries lithium-ion, Olivier François – directeur du développement chez Galloo – précisait ainsi à cette occasion auprès de France Bleu que le groupe déplorait « de nombreux départs de feu, comme dans toutes les entreprises de recyclage ». Il ajoutait par ailleurs que la difficulté résidait dans le fait de devoir y faire face lorsque personne n’est sur place alors que quand « tout le personnel est là, nous arrivons à les éteindre en quelques minutes ».

À noter que l’accidentologie dans le domaine des déchets fera l’objet d’un article dans le prochain numéro de Face au Risque (573 – juin 2021).

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes