fbpx

L’incroyable destin de Bertrand Piccard

Psychiatre de formation, inventeur, premier à avoir fait le tour du monde en avion solaire… Bertrand Piccard a de multiples casquettes. En couverture de WE DEMAIN n°36, actuellement en kiosque, il était l’invité du JT de 23h de franceinfo ce mercredi 8 décembre. L’occasion de revenir sur son incroyable destin, et les solutions soutenues par sa Fondation, Solar Impulse.

Le goût de l’aventure de Bertrand Piccard vient de loin. Son grand-père, physicien, a inspiré le personnage du Professeur tournesol, dans les BD de Tintin. Il crée en 1931 le ballon à hydrogène. Quant à son père, il se fait connaître 30 ans plus tard grâce à son record de plongée avec un sous-marin capable d’atteindre les abysses. 

En 1999, Bertrand Piccard réussit, après deux tentatives, à faire le tour du monde en ballon. Un exploit qu’il réalise en 19 jours, 21 heures et 47 minutes. “Nous avons voulu aller avec la nature et utiliser ses forces en ayant une technologie très sophistiquée, pour essayer de la comprendre d’avantage et aller dans le sens du vent”, commente-t-il à l’époque. 

Plus de 1 000 innovations mises en avant par la Fondation Solar Impulse de Bertrand Piccard

Toujours dans cette idée de travailler avec la nature, il participe en 2015 à la création du Solar Impulse. Un avion propulsé uniquement grâce à l’énergie solaire. Avec lequel il réalise un nouveau tour du monde. 

“J’ai appris le goût de la curiosité, le goût de l’inconnu. Quand on est confronté au doute et aux points d’interrogations, ça oblige à devenir performant. C’est ça la magie de l’aventure, c’est ça la magie de l’exploration”, confie-t-il sur le plateau du 23h.

Pour promouvoir ce type d’innovations propres et durables, Bertrand Piccard a également lancé la Fondation Solar Impulse. Celle-ci regroupe déjà plus de 1 400 entreprises. Elles proposent des solutions efficientes favorisant l’innovation verte dans tous les secteurs à haute empreinte carbone (construction, mobilité, énergie…) et polluants (plastiques, eaux usées, décharges…).
“Il faut arrêter d’opposer économie et écologie“, dit-il, ou “croissance et décroissance” et se focaliser désormais sur “l’efficience, une économie de moyens pour atteindre un résultat”, à opposer “au gaspillage”.

WE DEMAIN n°36 vous propose de découvrir 52 de ces solutions, allant de l’avion électrique aux toilettes sans eau, en passant par la maison en chanvre ou le bocage urbain. Un numéro actuellement en kiosque et disponible sur notre boutique en ligne

À lire aussi : Bertrand Piccard : “La transition écologique peut créer le marché industriel du siècle”

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :