fbpx

Linky : le faucheur de concentrateurs

Après un premier fauchage début 2020, « pour me faire la main », vient la période du confinement. Sitôt celle-ci terminée, il se remet au boulot, « de manière beaucoup plus déterminée. Je connaissais des personnes électrohypersensibles que le CPL faisait souffrir. J’allais vers chez elles pour démonter les concentrateurs, et ainsi décontaminer leur environnement ». Christophe a quatre-vingt-douze concentrateurs à son « tableau de décontamination et d’assainissement ».

« Je mets même pas deux minutes pour en retirer un. Mon record, c’est une minute zéro cinq ! » Il aurait sans doute pu en démonter encore plus, s’il n’avait pas fini par se faire pincer. « J’agissais en plein jour, et une dame en a profité pour me filmer et envoyer la vidéo à Enedis. » L’entreprise, qui avait constaté les nombreux vols de concentrateurs en Ille-et-Vilaine, dans les Côtes d’Armor et le Morbihan, porte plainte. Grâce à la vidéosurveillance et aux données de son téléphone portable, la gendarmerie parvient à l’identifier, frappe à sa porte et le place en garde à vue. Il reconnaît immédiatement l’intégralité des faits qui lui sont reprochés. Il les revendique, même. « J’assume pleinement ce que j’ai fait. Si c’était à refaire, je referais exactement la même chose. J’en dégommerais peut-être un peu plus, mais en dehors de ça, je referais pareil. »
En octobre, au cours d’une « comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité » – un genre de « plaidé coupable » à la française – un procureur lui propose une peine de 60 heures de travaux d’intérêt général et 18 mois de prison avec sursis. Enedis, de son côté, lui réclame 47 000 euros.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les dernières publications :