fbpx

Lionnel Rainfray : « Je vais porter progressivement les valeurs de l’ESS au MEDEF »

https://www.mediatico.fr/wp-content/uploads/2021/03/Lionnel-Rainfray-Je-vais-porter-progressivement-les-valeurs-de-lESS-au-MEDEF-1536x864-1.png

Partagez cet article

Lionnel Rainfray, vice-président de la CRESS Île-de-France et président de France Active Île-de-France, vient d’être élu président du MEDEF dans le département des Hauts-de-Seine (92) pour un mandat de trois ans. Avec pour objectif de développer les politiques sociétales des entreprises adhérentes au MEDEF, Lionnel Rainfray entend améliorer la connaissance de l’ESS par les entreprises de l’économie lucrative.

Pour quelles raisons souhaitiez-vous devenir président du MEDEF des Hauts-de-Seine ?

J’ai accepté de candidater pour la présidence du MEDEF des Hauts-de-Seine car je pense que l’économie sociale doit pénétrer davantage le monde économique traditionnel, notamment au travers de la politique RSE. Être président du MEDEF 92 me permet de créer des ponts entre le monde patronal dans le champ lucratif et le monde de l’ESS, qui sont deux mondes que je connais bien. Je suis désormais un interlocuteur de la CRESS  Île-de-France pour le MEDEF et je peux ainsi faire passer les messages de façon plus active. Mon objectif est de faire avancer les politiques de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) auprès des adhérents du MEDEF.

Comment concilier vos engagements pour la CRESS et pour le MEDEF ?

En termes de disponibilité, j’ai pris du recul par rapport à la gestion de mon groupe, Athur. Je vais me concerter avec l’équipe d’Éric Forti, président de la CRESS Île-de-France, pour porter des mesures au sein du MEDEF national. Je vais regarder comment nous pouvons influencer et conseiller les grands groupes qui ont besoin de développer leur politique RSE. Il faut savoir qu’aujourd’hui, les entreprises sont très engagées sur les questions de transition, d’autant que c’est extrêmement porteur économiquement.

À quel point l’ESS trouve-t-elle sa place dans les préoccupations du MEDEF ?

Il y a 10 ans, le MEDEF ne connaissait même pas l’ESS, mais aujourd’hui le syndicat patronal s’intéresse beaucoup à ce modèle. La prise de conscience sur la RSE imprègne même les politiques d’embauche. Si les entreprises veulent les meilleurs salariés, elles doivent leur offrir plus qu’un salaire attractif : les personnes sont à la recherche de sens. Je vais faire en sorte de développer la vocation sociétale des entreprises en leur apportant un service d’expert. Il y a clairement des objectifs communs entre la CRESS et le MEDEF. Je vais donc porter progressivement les valeurs de l’ESS au sein du MEDEF, en m’appuyant sur des demandes précises provenant de la CRESS. Je les porterai au niveau local, puis régional et enfin national.

Quels projets communs envisagez-vous entre le MEDEF et la CRESS ?

Les entreprises adhérentes au MEDEF pourraient bénéficier de l’expertise de la CRESS, par exemple au travers d’un pôle Conseil RSE que nous pourrions mettre en place au MEDEF. Nous pourrions également organiser des colloques, ou imaginer différentes actions communes pour que nos échanges soient productifs. La CRESS Île-de-France est engagée sur le développement des achats socialement responsables, des actions communes pourraient permettre d’aller plus loin en termes de coopération entre entreprises lucratives et ESS.

Partagez cet article

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les dernières publications :