fbpx

L’UE lance une consultation sur la transformation numérique du système énergétique



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

La production intermittente d’énergies par les technologies renouvelable est un défi de taille. Pour éviter les problèmes d’approvisionnement, les questions de stockage sont évidemment essentielles, mais pas uniquement. Il est nécessaire de développer des outils de gestion qui prennent en compte les paramètres les plus complexes. Et pour cela, la Commission européenne est convaincue qu’il faut travailler sur les questions de transformation numérique. Une consultation publique qui va courir jusqu’à fin janvier a été ouverte à ce sujet, nous apprend  Actu Environnement .

«   La transformation numérique du système énergétique apporte de nombreux avantages, mais également des risques et des défis liés aux spécificités du système énergétique, notamment comment mélanger les technologies existantes avec les nouvelles, les menaces de cybersécurité qui pourraient affecter l’approvisionnement, ainsi que la consommation croissante d’énergie liée à l’utilisation des technologies TIC [technologies de l’information et de la communication],   pointe la Commission.   Une réponse politique intégrée de l’UE est nécessaire pour garantir que les investissements dans les technologies numériques dans le système énergétique contribuent au   Green Deal   et à une   Europe adaptée à l’ère numérique   », relaye le site spécialisé.

S’il y a une part de communication et de sensibilisation, ce n’est pas le seul but d’une consultation de ce type. Son intérêt repose sur le fait qu’elle permet de collecter les appréhensions du public ou des acteurs et éventuellement d’identifier des points d’achoppements non anticipés. Pour l’heure, l’exécutif européen se montre vigilant sur les questions des données énergétiques et de la façon avec laquelle elles sont utilisées. Avec ainsi un intérêt manifesté pour les questions de cyber sécurité. Mais aussi une préparation dédiée pour l’ouverture de nouveaux marchés qui seront jugés sur leur cohérence avec l’objectif général de limitation des impacts environnementaux.

Lire en intégralité l’article sur le site d’informations Actu Environnement

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :