fbpx

Moins-fort-le-bruit !

Le bruit au travail peut avoir de multiples origines, et il devient dangereux au-delà d’une certaine limite. Ses conséquences sont nombreuses : de la fatigue, le stress ou l’anxiété aux bourdonnements, sifflements d’oreille, voire la baisse de l’audition, et à terme une surdité irréversible. 

Pour se protéger du bruit, il faut d’abord évaluer si son environnement de travail est trop bruyant. Il faut ensuite le signaler et s’en protéger : protections individuelles (comme des bouchons d’oreille ou des casques anti-bruit), mais aussi protections collectives, toutes de la responsabilité de l’employeur.

La mise à jour de ce dépliant vient enrichir l’offre de l’INRS destinée à la prévention des risques professionnels liés au bruit au travail.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :