fbpx

Navigation faussement privée : Google risque jusqu’à 5 milliards d’euros d’amende


Creative Commons, Pixabay

Creative Commons – Pixabay

On perd ce compte des méthodes concernant des plaintes de non-respect un ensemble de données et à eux utilisation par les géants du web. La toute récente en date saurait bien couter onéreux à Google. «  Certains usagers du net utilisent la navigation individuelle en pensant se trouver être moins pistés via Google et par ces sites internet visités, toutefois ce n’est point le cas. En effet,   le mode Incognito n’offre toujours point une navigation individuelle. Trois utilisateurs des moteurs de recherche ont, en juin de l’année toute récente, accusé Google au sein de suivi excessif un ensemble de données et, chez autres, qu’ils auraient dû être tuyautés que leurs portées continuaient d’être suivies même lorsque un mode de manière de surfer privée  du navigateur est utilisé. En pour les autres termes,   ils accusent Google d’avoir menti sur le style Incognito et réclament plus de 5 beaucoup de dollars d’amende   » rapporte  Phonandroid.

Quand la décision proposent un justice n’est point encore tombée, cette justice de Californie a débouté cette demande de écœurement de la plainte grace au géant du web. Avec l’examen préliminaire, sans plus trancher sur le infime, la juge logement a estimé qu’il s’agissait bien d’une «  présumée collecte de données donc que l’utilisateur a été en mode au sein de navigation privée   ». «  Google domine répondu aux allégations, notamment en expliquant que  la navigation individuelle ne signifie point qu’un utilisateur se révèle être invisible. Selon un géant du sur internet, l’activité des possesseurs peut continuer dans être disponible à destination des sites que les usagers du net, même lorsque le surf privée est sollicitée. De plus, Google considère avoir suffisamment exposé sur le nouvel onglet de la navigation individuelle que l’activité a la possibilité rester visible des sites Web par rapport aux internautes consultent   » rapporte  Phonandroid .

Le sujet est bien plus complexe qu’il n’y parait. Car une dépendance pour des questions personnelles ou du plus haut niveau qualitatif des internautes aux estrades et services un ensemble de géants du web n’enlève rien au réalisé que ce sont des sociétés privées et que ces outils sont dans le but de plupart en accessibilité aisée, libre. Une manière de surfer véritablement privée, prive aussi de moyens et c’est dès lors de plus la question de business model et la gratuité lequel se pose.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article