La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Néobanque verte : Green-Got ouvre au public ses comptes bancaires décarbonés

https://www.novethic.fr/fileadmin/GreenGot-Neobanque-verte-Ecran-App-GreenGot.jpg
GreenGot Neobanque verte Ecran App GreenGot

Publié le 24 juin 2022

C’est la troisième néobanque verte à ouvrir sur le marché français. Quelque 4500 Français ont déjà choisi d’ouvrir un compte bancaire, avec la garantie de leur nouvelle banque que leur argent financera la transition énergétique. Green-Got veut poursuivre son développement et ajouter à son offre la possibilité de contracter un prêt bancaire d’ici le milieu de l’année prochaine.

Green-Got élargit encore un peu plus le choix bancaire pour les Français. La jeune banque 100 % digitale, créée il y a deux ans, se lance commercialement auprès du grand public en faisant la promesse de proposer un compte bancaire vert. La néobanque assure que les dépôts sur ses comptes ne financent pas les énergies fossiles, mais permettent de développer des projets écologiques. “Les questions d’impact et de finance durable prennent de l’ampleur, on le voit avec les protestations à l’assemblée générale de BNP Paribas ou contre le projet EACOP de TotalEnergies. Cela nous conforte dans notre projet”, assure Andréa Ganovelli, le cofondateur de Green-Got.

Le pré-lancement de l’ouverture des comptes bancaires semble avoir remporté l’adhésion des personnes qui s’étaient inscrites sur la plateforme. Près de 4500 comptes ont été ouverts sur ces deux mois, 1000 personnes l’ayant fait dans les trois premiers jours. Les profils des clients sont assez diversifiés, avec une moyenne à 30 ans environ, la classe d’âge des 25-40 ans étant la plus représentée. “Mais la personne la plus âgée a 85 ans“, souligne Andréa Ganovelli.

Un compte bancaire secondaire

La plupart utilisent Green-Got comme un compte bancaire secondaire avec lequel ils peuvent réaliser leurs achats courants. Green-Got propose pour l’instant l’ouverture d’un compte courant, avec une carte bancaire permettant de réaliser des achats, des retraits, et la possibilité de faire des virements et prélèvements, le tout pour 6 euros par mois. Le compte permet également de réaliser le suivi des émissions CO2 de chaque dépense, afin d’inciter les utilisateurs à s’orienter vers l’achat de produits moins émetteurs.

Green-Got est la troisième banque digitale verte à se lancer sur le marché français. Avant elle, Hélios et OnlyOne ont lancé l’ouverture de comptes bancaires durables. Hélios vient de boucler une levée de fonds de 9 millions d’euros auprès de deux fonds d’investissements, Racine² et Raise Seed for Good, afin d’accélérer son développement et viser les 100 000 clients à fin 2023. “La concurrence est saine et on s’adresse à des publics différents“, assure Andréa Ganovelli. Green-Got envisage de son côté de réaliser aussi une levée de fonds, mais en passant par le crowdfunding pour proposer à sa communauté de devenir actionnaire.

Bientôt les prêts bancaires

Il manque encore quelques cordes à l’arc de la banque numérique verte pour proposer une offre bancaire complète. D’ici la fin de l’année, ses clients auront cependant accès à un compte épargne en assurance-vie. Là aussi, Green-Got garde sa ligne verte, les clients pouvant choisir entre plusieurs thèmes d’investissement comme les énergies renouvelables, la gestion de l’eau, la protection des forêts et océans, etc.

C’est surtout la possibilité de souscrire à un prêt qui fait défaut. “Le crédit sera un vrai levier d’accélération, confie Andréa Ganovelli. Nous pourrons commencer à en proposer d’ici le milieu de l’année prochaine.” Pour cela Green-Got cherche à nouer des partenariats avec des banques existantes, en choisissant toutefois parmi celles les plus vertueuses sur le plan climatique. À terme, la néobanque espère pouvoir proposer elle-même des prêts et a lancé des démarches auprès du régulateur pour obtenir une licence d’établissement de crédit. Une démarche qui peut prendre quelques années avant d’aboutir et qui nécessitera pour la banque de renforcer ses fonds propres afin d’être suffisamment solide.

Arnaud Dumas, @ADumas5

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :