La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Notre-Dame sous les feux de la rampe

https://www.faceaurisque.com/wp-content/uploads/2022/04/Espace-sommaire-guy-ferrandis.jpg
Espace sommaire guy ferrandis

le 15 avril 2019 se produisait l’impensable : le toit de la cathédrale Notre-Dame de Paris était la proie des flammes. Trois ans seulement se sont écoulés depuis ce triste événement. Pourtant, nous avons déjà l’impression qu’il s’est passé dix ans depuis l’incendie et que tout a été dit.

Avec le film « Notre-Dame brûle », voici le temps de la fiction. Parti au départ sur un documentaire, le réalisateur Jean-Jacques Annaud a basculé vers un thriller haletant, où il raconte notamment la cascade de défaillances qui se sont produites pour arriver à cette immense catastrophe – « les petits enchaînements hallucinants » selon ses propres termes. Pour cela, le réalisateur a pris des risques sur le tournage des scènes de feu les plus spectaculaires. Des risques savamment calculés car à 77 ans, le cinéaste sait que la soif de belles images ne se fait plus au mépris du danger.

Après le temps du retour d’expérience et du documentaire-fiction, voici le temps de la reconstruction de la cathédrale. La charpente sera en bois et la toiture en plomb, à l’identique. Heureusement, pas tout à fait, puisque des dispositifs de sécurité incendie spécifiques seront intégrés à l’édifice. L’ouverture d’une cathédrale restaurée et dûment sécurisée est prévue pour 2024. Ce qui est ambitieux. D’ici là, peut- être que le temps judiciaire aura lui aussi fait son œuvre.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :