La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Nucléaire civil : ce que les groupes parlementaires voteront à l’Assemblée


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Parmi les clivages qui donneront certainement lieu à des votes, celui du nucléaire civil sera tôt ou tard d’actualité à l’Assemblée nationale. Raison pour laquelle l’initiative de la Société française de l’énergie nucléaire (SFEN) mérite d’être relauée. « Depuis le 30 mai, la campagne des législatives est officiellement ouverte. Les alliances politiques pourront impacter l’avenir énergétique français. Afin d’y voir plus clair, la Sfen revient sur le positionnement des partis politiques concernant l’atome. Ce 30 mai, la liste des 6293 candidats à la députation a été dévoilée et ce sont plus de 20 partis qui s’engagent dans la course, seuls ou en alliance afin d’arriver en tête des 577 circonscriptions. Les résultats de ces scrutins seront fondamentaux pour le Président de la république fraîchement élu et détermineront la trajectoire de ses ambitions énergétiques présentées lors du discours de Belfort  en février dernier » explique le communiqué.

Pour qui a légèrement suivi la campagne présidentielle, il y a peu de surprise du côté de la majorité présidentielle : « le développement massif des énergies renouvelables : une multiplication par 10 de la puissance solaire et l’implantation de 50 parcs éoliens en Mer. Pour ce qui est du nucléaire, il s’agit de construire six réacteurs nucléaires de type EPR 2, ainsi que de mener des études pour huit tranches supplémentaires. Les candidats sous cette étiquette sont favorables à la prolongation des réacteurs actuels au-delà de 50 ans, avec l’accord de l’Autorité de sûreté nucléaire. »

Pour le principal rival dans les sondages, NUPES, la donne a été légèrement modifiée avec l’alliance. Ainsi, la sortie du nucléaire qui était partagée par les partis à l’exception du PC, a été assumée comme une divergence. « Lors de la présentation du programme, les différents orateurs ont souligné que les candidats du PCF pourraient librement porter une voix différente dans leur groupe parlementaire. À ce jour, les Communistes soutiennent un mix énergétique associant renouvelable et nucléaire. Dans l’hypothèse où Nupes serait majoritaire, la question du nucléaire pourrait être tranchée en passant par référendum » explique le communiqué.

Comme pour l’élection présidentielle, le Rassemblement national présentera vraisemblablement un plan de relance du nucléaire et de démantèlement des éoliennes. Reconquête et Les Républicains enfin avaient régulièrement rappelé leur soutien pour cette source d’énergie.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Aucun mot clef pour cet article.

Les dernières publications :