fbpx

Organisez des vacances durables grâce à cette carte satellite

Utiliser une gourde plutôt que un ensemble de bouteilles plastique, pas pas changer la serviette tous les jours dans l’hôtel… Si les petits gestes représentent déjà une balcon, il est possible d’aller beaucoup plus loin en matière de tourisme responsable.  

Afin de aider les touriste à organiser un ensemble de vacances durables, Tarek Habib, docteur sous Intelligence Artificielle, & Cathy Sahuc, IT ingénieure, ont fondé la plateforme Flockeo. Une sorte de Waze du tourisme joué.

Sur ce site gratis, l’internaute accède dans une carte interférente comprenant différents indicateurs. Il est ainsi envisageable de voir quelles provinces du monde sont amis de zones protégées, de jauger le degré de l’air, cette pression hydrique mais également l’artificialisation des étudier.  

Ces critères se trouvent être calculés grâce à un ensemble de données satellites mais aussi aux statistiques délivrées par divers organismes reconnus. Tels que l’OMS, le Programme des Masse Unies pour le Évolution (PNUD) ou l’Union Internationale pour la Maintien de la Nature (IUCN).  

Des vacances viables en un clic

Une fois la zone géographique du monde choisie, le clic suffit afin de consulter une liste de plus de 3 000 acteurs de tourisme durable . Gîtes, hôtels, auberge, guides ou compagnies de voyage…

Le site détaille aussi les fait mises en place grâce à de prestataires. Comme ce fait de trier ces déchets, de amoindrir l’usage du plastique, de faire des affaires d’eau et d’énergie, de favoriser ces circuits courts ou bien des activités lequel vont à la est en harmonie avec des populations, mais également d’aider à enseigner la langue logement.

Une carte est aussi agrémentée de films de visites guidées de certains endroits. Comme le épicentre ville d’Agde, en matière de sud de la France, de Lima le Pérou, ou encore d’Oulan Bator en Mongolie.  

Flockeo donne la possibilité enfin aux touriste de calculer l’empreinte carbone de leur séjour et de choisir le projet de soulte CO2.  

À lire également: Quiz carbone : vol élancé ou moyen-courrier ?

Lorsqu’un internaute exécute une réservation, une plateforme ne atteint pas de commission. Bin évidemment, les prestataires ont la possibilité de suggérer s’abonner pour pouvoir préfixer des photos ou plus d’informations sur le site. Ils doivent pour cela suivre trois principes: “agir en faveur de l’environnement”, “favoriser l’économie locale”, et “respecter ces populations locales & leurs cultures”. L’internaute peut lui soumettre une adresse dans ajouter à la carte bancaire.  

Une solution pour combattre contre le tourisme de masse et agencer des vacances viables dans des zones créatives moins fréquentées.  

À consulter aussi: Calanques, Porquerolles… Les sites qui limitent le tourisme concernant le masse

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :