fbpx

Ouvrir une boutique en ligne : précautions et budget à prévoir

Créer votre boutique en ligne exige du temps et de l’argent. Il est très rare de lancer un business en ligne sans devoir, à un moment ou un autre, réaliser un investissement financier.
Lors du lancement d’une entreprise, il vous faut trouver des réponses à un certain nombre de questions concernant votre business. Vous devez déterminer autant que possible le budget que vous devez et pouvez allouer pour créer votre boutique en ligne.
Pour faire des choix pertinents, voici un certain nombre de sujets que vous devez étudier scrupuleusement avant de vous décider.

L’investissement de départ dépend de votre business model

Avec un business plan bien établi, vous allez pouvoir valider la faisabilité de votre activité, sa rentabilité à travers des prévisions de ventes confrontées à vos charges de fonctionnement, au coût d’acquisition de trafic … etc.
Vous pouvez choisir une boutique avec ou sans stock, et si votre activité implique un stock de produits, vous devez étudier son financement, et définir votre business model.
Ainsi pouvez-vous acheter en gros et revendre en petites quantités, comme le fait tout détaillant, ou vous positionner comme grossiste, ce qui veut dire vendre en grosse quantité à des détaillants.
La troisième option peut être ce que l’on appelle le « dropshipping ». Dans ce cas, vous vendez des produits qui ne vous appartiennent pas, ce qui permet d’éviter de gérer un stock associé. Si vous ne disposez pas de financement pour entreposer, c’est une solution intéressante.
L’avantage du dropshipping est qu’il vous permet de lancer votre boutique sans investir dans l’achat d’un stock de produits. Vous pouvez concentrer vos dépenses sur des actions de publicité et de promotion pour vous faire connaître sur internet.
A ce stade, il vous revient de savoir si vos compétences suffisent pour vous rendre opérationnel rapidement. Pour créer et gérer une boutique en ligne, vous avez aussi à identifier les compétences techniques propres à ce business, celles que vous ne possédez pas et devrez acheter, ce qui est la plupart du temps le cas, car un projet simple sans qualification particulière s’avère le plus souvent limité dans son développement.

Bien choisir votre statut

Pour créer et ouvrir une boutique en ligne, vous devez accomplir un certain nombre de démarches, ce qui exige de déterminer le statut professionnel sous lequel vous voulez agir.
Pour un lancement de projet, le statut d’auto-entrepreneur peut suffire. Dès que votre business prend de l’ampleur, vous pourrez ensuite créer une EURL ou une SAS.
Dans tous les cas vous aurez à satisfaire certaines obligations de tout site de commerce sur internet comme la rédaction des CGV, les mentions légales, la présence de cookies…

Choisir la solution technique e-commerce adaptée

Pour ouvrir son propre commerce en ligne, la solution la plus populaire est de passer par une plateforme clé en main.
Ces solutions « SaaS », pour « Software As A Service »,  vous permettent de créer votre site e-commerce de A à Z, sans faire appel à un développeur ou à une agence web. L’outil se veut accessible à tous.
La solution par abonnement séduit de nombreux entrepreneurs, car elle n’exige pas de compétences techniques, vous créez votre site en quelques minutes en suivant les choix de design proposés et en les personnalisant.
En cas d’incident technique sur votre site, une équipe technique se charge du problème. Le recours à une solution par abonnement vous offre une certaine quiétude, dans la mesure où vous connaissez le budget mensuel à prévoir.
La solution SaaS française la plus populaire pour se lancer dans la vente en ligne est WiziShop. Cette plateforme vous propose un accès à l’outil pour 27 euros/mois HT. Ce tarif vous donne accès à toutes les fonctionnalités nécessaires pour vendre et vous avez même le droit à une formation vidéo complète sur l’e-commerce ainsi qu’à l’accompagnement de business coach.
La  solution par abonnement s’avère également une option intéressante quand vous disposez de moyens limités, à l’instar du logement, en général vous louez au début un appartement et un jour vous devenez propriétaire.
Les autres solutions disponibles sur le marché sont celles “Open Source”. Elles exigent un minimum de connaissances techniques.
Vous avez accès à tout le code et vous pouvez créer un site e-commerce complètement personnalisé, mais cela demande un budget bien plus important et des compétences avancées.
Avec la solution Open Source, il faut prévoir un certain budget et assumer la complexité technique, l’intervention d’un développeur étant nécessaire pour personnaliser, régler un bug et assurer la maintenance de votre site. Autant d’opérations qui entraînent des dépenses !
Le choix d’un CMS open source est intéressant si vous avez déjà un projet bien en place qui génère du chiffre d’affaires et que vous possédez de la trésorerie.
Une solution SaaS vous coûtera environ 400 euros/an. Avec une solution open source, vous allez rapidement dépasser les 3000 euros.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les dernières publications :

Podcast QHSE, RSE, Management

Recevez notre petit journal :

Open chat