fbpx

Pourquoi la crise actuelle impose d’accélérer la digitalisation des modes de production

Chroniques d’experts

Excuse

Le 12/03/2021

© Getty Photographies


Célérité de lecture: 7 minutes

Si pas d’ crise ne ressemble à une différent, il y a une constante : chaque crise polarise la société entre les gagnants et les perdants.

C’est Warren Buffett laquelle le disait bien, en 2008: « C’est quand la eaux se retire qu’on voit ceux laquelle se baignent nus ». Alors que cette décrue économique pour obtenir 2020 est le mieux possible marquée qu’en 2008, un regard rétrospectif s’impose, si l’on veut comprendre ces défis de 2021 pour les entreprises industrielles.

Rembobinage rapide. Avant la conjoncture de 2008, une grande majorité des entreprises du retail adoptent des stratégies organisationnelles inspirées du celles de Walmart: ne jamais découvrir de rupture au sein de stock, optimiser ces chaînes, négocier un ensemble de prix imbattables grace à chaque fournisseur, accélérer le trafic & obtenir les meilleurs poste. Survient Amazon, laquelle colle aux risques d’usages et à tous les possibilités technologiques afin de révolutionner le retail par le numérique. Amazon intègre des ingénieurs qui impulsent notre stratégie centrée au sein du client, des spécialistes qui modifient dans les plus brefs délais la tarification mais aussi optimisent les expéditions. Plus encore, Amazon entrebâille sa chaîne logistique à des pairs (une hérésie! ).

Amazon versus Walmart

À notre époque, la suite des siècles est connue: donc qu’ Amazon s’impose comme ce leader du commerce on line mais aussi voit son quantité d’affaires bondir au sein de sommet en crête (+37% de quantité d’affaires au dernier trimestre en 2020), Walmart perd chaque année un ensemble de parts de buisness et souffre d’une image vieillissante.

2021 sera à l’industrie ce que 2008 fut au retail: notre période de transformation profonde des vogue de production, via l’insertion du numérique dans les usines. Implanter promptement une culture sur internet dans les usines donnera les moyens aux entreprises de rattraper leur retard, via des gains relatives au productivité et d’organisation. A l’image dans Michelin, fleuron internautes de la digitalisation de production industrielle, laquelle a entamé une révolution majeure visant à enrichir de manière continue les lignes proposent un production, grâce à proposent un nouvelles applications & logiciels qui éliminent l’ensemble des terrines inutiles. Après un stade d’acculturation des brigades aux méthodes & aux nouveaux instruments liés à la transformation digitale, Michelin se révèle être désormais capable de faire grandir et de déployer sur la six mois concernant le nouvelles applications lequel optimisent les vogue de production (en exploitant les données récoltées), et de les insérer au service de l’humain (l’entreprise a, entre autre, arrêté sa ébauché de nuit, pour plier en quatre ses équipes de usine sur l’activité de jour). La transformation digitale se présente comme un défi de taille concernant le tissu industriel, autant les cadres se trouvent être parfois rigides. Sans plus innovation, sans transformation digitale des vogue de production, une relance est vouée à échouer.

Reprendre la main sur ces lignes de cryptes pour reprendre sous main les besognes

Entre difficultés dans atteindre des buts et manque trafic sur le moyen & le long terme, les entreprises industrielles connaissent actuellement la période inédite & éprouvante. Pour miser leur transformation, elles-mêmes doivent relever simultanément plusieurs défis. Premièrement, former leurs brigades sur des sujets quelquefois éloignés de leurs talents initiales, comme un code. Ces talents permettent de se libérer du tout ERP — qui nuit de performance. Basculer auprès de solutions agiles, sasn plus engagement, intégrées sur la quelques jours et répondant à un la nécessité précis, permet notre plus grande réactivité des équipes devant une demande évaporable et incertaine un ensemble de clients. Mais aussi, resservir la main sur la offerte: toutes les données d’exploitation des machines doivent servir en premier lieu dans ceux qui ces utilisent, et pas à ceux laquelle les produisent. Pouvoir saigner la donnée, au moyen d’ l’intelligence artificielle, c’est faire grandir le savoir-faire des centres de conception sur le court, ce moyen et longtemps. En résumé, reprendre un petit entrainement les lignes pour obtenir codes permet notre reprise en patoche des opérations.

Deuxième risque auquel elles doivent faire face, ce dernier n’y aura aucune signification transformation des vogue de production sans plus transformation culturelle. Un ensemble de méthodes comme ce lean pas doivent plus se présenter comme perçues comme notre finalité, mais tel que un outil pour tous les équipes. En effet, l’innovation industrielle induit notre remise en question continuelle, une liberté laissée aux salariés au sein de questionner les instruments et les plans. Tesla en se présente comme un formidable exemple. Une remise en question continue de l’existant, sur la cultivant l’appétence dans l’innovation des brigades et en à elles donnant les moyens laquelle vont avec (l’entreprise d’Elon Musk définie 18% de son quantité d’affaires à l’innovation, contre 6 dans 8% en norme pour ses concurrents), mais aussi la oeuvre laissée aux travailleurs pour remettre sous cause les articles et leur progression, « comme s’ils de étaient propriétaires », grace à une forte distance de décision, sur la font aujourd’hui la des entreprises les plus innovantes et qui, sans doute, détient le moins souffert de la crise, grace à une progression des ventes mondiales qui plus est de 40% dans environ 10 ans.

Avant tout, la vision de long matière

Dernier étape, il faut partir de la dictature de ce trimestre et acquérir le temps de monter sa transformation. Ces investisseurs ont considérant dix ans la réussite d’Amazon. Ils peuvent laisser du temps dans une entreprise, s’ils sous comprennent le sens & s’ils en partagent la vision, devant être puissante mais aussi axée sur la longévité. Tesla, SpaceX, BYD ou Foxconn sous sont autant d’exemples.

Cette digitalisation de la ébauché industrielle ne a la possibilité se concevoir sasn plus une vision fastidieuses terme. A l’image du cuisiniste internautes Schmidt. Le domaine a progressivement éployé l’intelligence artificielle avec ses usines, afin de construire et installer des cuisines excellents, fabriquées à la livraison, en moins de 48  heures. Avec notre vision de long terme : opposer à la réduction des coûts touchant à fabrication la vitesse et la qualité de ébauché, ainsi que la proximité des usines.

Je suis dès à présent abonné, je me connecte

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :