La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Pourquoi manger des légumineuses : 5 arguments santé, écologie et gustatifs

Pourquoi manger des légumineuses et intégrer lentilles, haricots ou pois dans notre alimentation ? Voici 5 raisons, à la fois écologiques, sanitaires, gustatives ou financières.

Aujourd’hui, notre régime alimentaire est au coeur de nombreuses questions de société. Pour des raisons de santé, des raisons écologiques ou des préoccupations éthiques, notre façon de manger est en train d’évoluer, ou va devoir évoluer.

De nouveaux aliments émergent ou deviennent tendance, quand d’autres sont amenés à être de moins en moins consommés. Parmi les aliments qui ont le vent en poupe : les légumineuses. Cette catégorie d’aliments qui rassemble notamment les lentilles, les pois, les pois-chiches et les haricots est au coeur de l’alimentation de nombreux peuples dans le monde. Mais dans les pays occidentaux, ces aliments n’ont pas forcément toujours la cote. Leur production et leur consommation a même considérablement baissé au cours du siècle dernier dans la plupart des pays industrialisés.

Pourtant, les légumineuses sont des aliments aux multiples bienfaits, et nous aurions tous intérêt à en consommer plus. Voici donc 5 raisons de manger plus de légumineuses.

1 – Des aliments riches en protéines, en fibres et en nutriments

Sur le plan nutritionnel d’abord, les légumineuses sont extrêmement intéressantes. Ce sont des aliments très équilibrés, qui contiennent notamment beaucoup de protéines et des glucides complexes. 100 g de lentilles vertes contiennent ainsi près de 20 à 25 g de protéines, soit autant qu’une portion équivalente de viande. C’est donc un aliment pratique pour consommer des protéines sans recourir aux protéines animales, qui sont souvent plus riches en graisses saturées et génèrent plus de pollutions. Pour les végans, les végétariens et les flexitariens qui souhaiteraient réduire ou supprimer leur consommation de produits d’origine animale, les légumineuses sont un choix idéal pour consommer suffisamment de protéines.

Un point de vigilance toutefois : les légumineuses ne contiennent pas tous les acides aminés (les éléments constitutifs des protéines) nécessaires à nos besoins. Il faut donc veiller à consommer des céréales en complément des légumineuses, car les céréales contiennent justement les acides aminés qui manquent dans les légumineuses (et inversement). Mais cette association pose rarement un problème puisque nous consommons souvent beaucoup de céréales (pain, pâtes, riz et autres).

Les légumineuses sont aussi riches en glucides, et en fibres. 100 g de haricots rouges, c’est plus de 15 g de fibres, un aliment essentiel dont nous manquons souvent dans notre alimentation quotidienne. Selon les donnés de Santé Publique France, une consommation insuffisante de fibres alimentaires serait une des causes des cancers gastro-intestinaux en France serait ainsi liée : près de 5 000 cancers seraient directement attribuables chaque année au manque de fibres. Les légumineuses contiennent des fibres solubles, qui ralentissent l’absorption des sucres et de certaines graisses, et réduiraient ainsi les risques de diabète, d’obésité et de certains cancers.

Je ne souhaite pas m’inscrire pour l’instant >Comprendre, c’est pouvoir agir.

Pour vous aider à renforcer vos connaissances sur le long terme, nous vous proposons de rejoindre notre communauté en vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire.

Enfin, les légumineuses sont aussi riches en micro-nutriments : les lentilles vertes contiennent beaucoup de fer, les haricots blancs sont riches en manganèse, magnesium et vitamine B1, tandis que les pois-chiche sont riches en phosphore et en vitamines B9. Chaque type de légumineuses apporte différents micro-nutriments utiles à l’organisme, et que l’on trouve trop peu dans notre alimentation en général.

2 – Des aliments pauvres en graisses et en sucres simples

L’autre avantage des légumineuses, c’est qu’elles sont pauvres en graisses saturées et en sucres simples. Et ça tombe bien, car c’est justement ces nutriments que nous consommons en trop grandes quantités dans l’alimentation moderne, et qui sont à l’origine d’un certain nombre de problèmes de santé chroniques en forte hausse ces dernières années. Les graisses saturées, très présentes dans les produits d’origine animale (fromages, viandes grasses, charcuterie) favoriseraient ainsi les problèmes cardio-vasculaires, tandis que l’omniprésence des sucres simples ou raffinés dans notre alimentation favoriserait la hausse des diabète, ainsi que du surpoids et de l’obésité.

Intégrer les légumineuses à son alimentation c’est donc une manière simple d’enrichir son régime alimentaire sans ajouter ces nutriments problématiques. Remplacer une partie de la viande que l’on consomme par des légumineuses permet de troquer un apport protéique riche en graisses par un apport protéique plus sain. Tandis qu’intégrer une part de lentilles ou de pois à ses repas en complément des

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :