fbpx

Présidentielle 2022 : une intelligence artificielle prédit le discours de Macron

Si Emmanuel Macron n’a pas encore annoncé officiellement sa candidature à l’élection présidentielle de 2022, son discours, lui, est déjà écrit. Ou presque. Une intelligence artificielle l’a déjà “imaginé” ce que pourrait dire le Président de la République. Résultat : un texte – à retrouver à la fin de cet article – où on retrouve totalement le style du président.

Intelligence artificielle discours Macron
“Macron ou le mystère du verbe – Ses discours décryptés par la machine”, par Damon Mayaffre (Éditions de l’Aube).

Chercheur au CNRS, Damon Mayaffre a étudié le champ lexical et la manière de s’exprimer d’Emmanuel Macron. Pour cela, l’historien et linguiste s’est appuyé sur un algorithme d’intelligence artificielle.

“Macron parle mieux que Sarkozy”

La machine a aussi comparé ses discours à ceux de ses concurrents de 2017. Ainsi qu’à ceux de ses prédécesseurs depuis Charles de Gaulle. Des recherches partagées dans son ouvrage Macron ou le mystère du verbe – Ses discours décryptés par la machine (Éditions de l’Aube), qui paraît ce 6 mai. Qu’en ressort-il ?

Selon le chercheur : “Macron parle mieux que Sarkozy et plus que Pompidou. Macron devise sur la politique internationale et la souveraineté aussi bien qu’un de Gaulle, et traite des affaires domestiques aussi obligeamment qu’un Hollande. Il sait articuler un langage techno-libéral comme Giscard, et tenir un discours humaniste aux contours poétiques ou littéraires comme Pompidou ou Mitterrand.

À lire aussi : Cet article a été écrit par une intelligence artificielle

L’IA plus forte qu’un conseiller en communication ?

Lors de la campagne électorale de 2017, “il masque le contenu de son programme”, estime encore Damon Mayaffre, toujours en s’appuyant sur l’analyse de l’IA. “Il dit parfois des choses pour ne rien faire lorsqu’il s’agit de gagner du temps politique pendant le Grand Débat et la crise des Gilets jaunes.”

L’intelligence artificielle arrive également à déterminer les mots tabous et ceux particulièrement appréciés du président. “De ‘territoires’ à ‘transformation’, de ‘souveraineté’ à ‘acteurs’, de ‘profond’ à ‘profondeur’. Les tournures, les pré-construits syntaxiques et les tics de langage sont remis dans leurs contextes pour former discours”, explique le linguiste.

Après les intelligences artificielles qui écrivent des articles, celles qui notent la beauté, ou encore les robots-psy, les IA seront-elles les communicants de demain ?

“La machine serait-elle plus forte qu’un conseiller en communication ? Saurait-elle produire un artéfact susceptible de convaincre des citoyens pour emporter une élection ?”, se demande le chercheur. 

Cette Intelligence artificielle a en tous cas réussi à générer un discours de candidature, que voici, plutôt crédible.

Discours d’Emmanuel Macron généré par l’intelligence artificielle : 

“Chères Concitoyennes, Chers Concitoyens, 

Les transformations profondes que j’ai souhaitées en 2017 ont changé la France et l’Europe. Elles demandent aujourd’hui à être renforcées afin que la reconstruction engagée porte désormais ses fruits au bénéfice de toutes et de tous. J’ai entendu vos inquiétudes, parfois vos colères, et je partage votre impatience.

Face aux nationalistes, au populisme, à la tentation du repli, qui ne signifient rien d’autre que l’immobilisme, je veux incarner le choix de l’espoir, du progrès et de la réconciliation. Je veux porter le projet concret d’une société nouvelle dans laquelle la libre expression des talents, l’égalité entre les femmes et les hommes et les mobilités sociales assureront l’émancipation véritable.

Au coeur des territoires, les innovations technologiques, l’intelligence artificielle et le numérique offrent aux acteurs, entrepreneurs, chefs d’entreprise ou salariés, une liberté historique de s’épanouir, sous condition d’une démocratie renouvelée dans laquelle l’ordre, la responsabilité, le dialogue réel et la pleine concertation seront les meilleurs gages de notre renaissance. C’est en profondeur que je veux refonder l’agora et le pacte social pour que le projet qui est le nôtre advienne sans peur, sans jalousie, ni tabou.

Les mots préférés du président : Travail, innovation, solidarité, souveraineté…

Des idéologies mortifères et des violences ressurgissent partout en Europe espérant étouffer les solutions que nous allons mettre en oeuvre tous ensemble de manière pragmatique, loin des dogmes et des fondamentalismes, chacun et chacune prenant sa part, chacun et chacune saisissant sa chance.

C’est pourquoi je vous appelle à porter en avant ma candidature, parce que je veux que le travail et l’innovation soient enfin récompensés par une juste paye, en même temps qu’ils assureront la rémunération de leurs efforts aux retraités. Les solidarités nouvelles doivent réinventer les protections statutaires sclérosées. L’État de droit doit garantir l’individu contre toutes les violences et protéger la société contre ses divisions, contre les fake news et pour le renouveau de la démocratie. Enfin, notre travail productif doit assurer notre richesse, dans tous les territoires, toutes les collectivités locales, tout l’espace européen, en même temps qu’il participera à la transition écologique sans laquelle rien n’est possible.

L’exigence, le respect, la réussite et la souveraineté partagée seront, pour vous, mon horizon. C’est collectivement, réconciliés et en responsabilité, que nous gagnerons face aux chimères politiques qui mettent notre monde au bord de l’abîme et face aux écocides qui mettent la planète en danger. 

Parce que mon projet est votre ambition, soyez sûrs que mon engagement sera au service du pays, de l’écologie et de notre destinée continentale, pour relever ensemble le défi climatique, le défi technologique, le défi migratoire, le défi sanitaire et le défi démocratique d’une Europe souveraine réunifiée.

Avec confiance, je sais que vous choisirez l’avenir, et préférerez la solidarité aux égoïsmes, le progrès aux reculs, la science à l’obscurantisme et l’ordre au chaos.”

À lire aussi : 10 innovations qui pourraient révolutionner le monde de demain

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes