fbpx

Prévenir les incendies en gérant mieux les forêts



Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Des lignes directrices mais aussi des indications sur ce qu’il faut faire pour récupérer un financement. L’exécutif européen s’est penché sur les bonnes mesures pour prévenir les risques d’incendie de forêts. « La Commission européenne a publié aujourd’hui, après la journée internationale des forêts, de nouvelles lignes directrices pour faciliter une meilleure compréhension de la prévention des incendies de forêts fondée sur une meilleure gestion des terres et apporter des réponses efficaces. Ces lignes directrices indiquent les mesures de prévention qui peuvent être adoptées grâce à la gouvernance, la planification et la gestion des forêts, et expliquent comment les États membres de l’UE peuvent avoir accès au financement de l’UE pour la résilience aux incendies de forêts et collaborer au niveau de l’UE » avance le communiqué de l’institution européenne.

 

Cette prise de position est nécessaire alors que ces dernières années les incendies dramatiques qui ravagent les forêts surtout l’été se sont multipliés. S’intéressant aux raisons de cette augmentation, la Commission a mis au point un plan à destination des pays membres. « Le pacte vert pour l’Europe a annoncé une nouvelle stratégie de l’UE pour les forêts à l’horizon 2021 afin de garantir un boisement efficace ainsi que la préservation et la restauration des forêts en Europe, ce qui contribuera à réduire l’incidence et l’ampleur des incendies de forêts. La stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité à l’horizon 2030 vise également à contribuer à ce que l’UE et ses États membres disposent des moyens adéquats pour prévenir les grands incendies de forêts, qui nuisent gravement à la biodiversité forestière, et y faire face. La nouvelle stratégie de l’UE relative à l’adaptation au changement climatique met l’accent sur la nécessité de renforcer la résilience des forêts et prévoit plusieurs mesures pour soutenir cet objectif. Le changement climatique nuit déjà directement et indirectement aux forêts européennes en raison des incendies, des sécheresses et des infestations inédites de scolytes. Ces effets devraient s’aggraver à l’avenir » alerte le texte.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article