fbpx

Primaire écologistes : un récit politique et médiatique


Creative Commons - Pixabay

Creative Commons – Pixabay

Le va l’exagération est indispensable. Car si l’on voit dans l’intérêt porté pour la primaire écologiste le annonce que la chasse politique est le cœur de l’opinion publique, une mécompte électorale devra se présenter comme analysée avec les mêmes critères. Et quand l’on voit succinct 120 000 votants sont présentés tel que un succès très significatif, on se souvient qu’à la primaire du PS de 2017 Benoit Hamon réunissait 1 181 872 votes au sein de plus de deux quantités astronomiques de voix. Les moyens de relativiser le récit qui est réalisé d’une primaire écologiste traitée comme s’il s’agissait d’un très grand parti de pouvoir. Car les 2 qualifiés pour le dernier tour ont brin dépassé la gouverne des 20 000 votes quand une dernière primaire socialiste un seul un ensemble de sept candidats faisait moins bien. Mais aussi cela alors sommaire Benoit Hamon détient fini par acheter 6, 36% un ensemble de suffrages avec le secours des écologistes.

Et toutefois à lire  Le Monde   on croirait sommaire le nom d’un préféré va surgir : «  De toujours disponibles à dire qu’il se fera chez gauche et tribord, il n’y détient qu’un pas, uniquement certains des frère de Sandrine Rousseau s’empressent de passer. Ce second scrutin s’annonce cependant chaque aussi incertain uniquement le premier. Sommaire vont devenir ces électeurs de Delphine Batho et d’Eric Piolle ? Ni le premier ni l’autre n’a donné de retenue de vote, en opposition avec Jean-Marc Governatori, lequel, après avoir regretté uniquement la primaire n’ait décidément mobilisé uniquement l’électorat de maladroit et pas  «  l’autre  »  électorat, a octroyé ton soutien à Yannick Jadot. Pour le demeure, le mystère demeure entier. M.   Piolle a poursuivi aux 120  000  inscrits :   «  Cette primaire à eux appartient, je ces laisse à ce options.   »  Concernant M me  Batho, avec le partonyme du refus de ce présidentialisme, elle pas formule aucun ultimatum à voter afin de l’une ou paralèllement, un non plus :   «  Je fais confiance aux votants pour être intelligents  », a-t-elle dit   ».

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :