fbpx

Prime Macron 2021 : Qui peut en bénéficier ? Quel montant ? Comment la traiter en paie ?

Grande absente de la loi de finance de la Sécurité Sociale 2021, la prime Macron ou prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (PEPA) a été réactivée suite à la concertation du 15 mars 2021 entre le gouvernement et les partenaires sociaux. L’accent a été mis sur les “travailleurs de la deuxième ligne” qui ont travaillé pour assurer la continuité de l’activité économique du pays pendant la crise.

Mais quelles sont les conditions de la prime PEPA version 2021 ? Qui peut en bénéficier ? Quel est son montant maximal ? Comment la traiter en paie ?

Nous vous proposons, dans cet article, de faire le point sur la prime Macron 2021.

Sommaire de l’article:

La prime Macron, c’est quoi ?

La prime Macron, mise en place en réponse à la crise des gilets jaunes, est une prime exceptionnelle qui a évolué au gré des différentes lois de finance et de la crise sanitaire.

Petite histoire de la prime Macron.

En réponse à la crise des “Gilets Jaunes”, la prime Macron, ou prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (PEPA) de son vrai nom, a été mise en place fin 2018.

En 2020, elle a été renouvelée dans la loi de finance de la Sécurité Sociale 2020 avec des conditions d’attribution plus restrictives.

Suite à la crise sanitaire du Covid-19, elle a été aménagée en avril 2020 afin de pouvoir récompenser les salariés contraints d’avoir travaillé en présentiel pendant le premier confinement.

À lire également :

Une prime exceptionnelle exonérée d’impôt sur le revenu et de charges sociales.

La prime Macron, ou prime PEPA de son vrai nom, est une prime exceptionnelle versée aux salariés exonérés d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales dans la limite d’un certain montant et sous certaines conditions.

La prime Macron 2021 : qui peut en bénéficier ?

Remise en place pour les salariés de la deuxième ligne, la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat est ouverte à tous les salariés. Mais quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Quels sont les critères de modulations ?

Une prime ouverte à tous les salariés.

Remise en place dans l’objectif de récompenser les “travailleurs de la 2ème ligne” qui ont travaillé afin d’assurer la continuité de l’activité tout le long de la crise sanitaire, la prime Macron 2021 est ouverte à tous les salariés, quel que soit leur emploi ou leur secteur d’activité.

Des précisions seront apportées prochainement sur les conditions d’attribution de la prime.

Pour rappel, en 2020, pour bénéficier de la prime, le salarié devait être titulaire d’un contrat de travail à la date de versement de la prime ou à la date de la conclusion de l’accord ou de la décision unilatérale de l’employeur mettant en place la prime.

La prime était également éligible aux travailleurs intérimaires si l’entreprise utilisatrice avait mis en place la prime.

L’accent est mis sur les travailleurs de la deuxième ligne.

Nous ne savons pas encore si les textes offriront la possibilité aux employeurs de moduler le montant de la prime, mais il est fort probable que les salariés ayant travaillé en présentiel pendant la crise sanitaire soient favorisés.

Pour rappel, en 2020, l’employeur avait la possibilité de moduler le montant de la prime en fonction de différents critères : la rémunération, la classification, les conditions de travail liées à l’épidémie, la durée contractuelle du travail en cas de temps partiel et la présence sur l’année écoulée.

Il était par ailleurs précisé que les critères de modulation, en raison des conditions de travail liées à la crise sanitaire, pouvaient entraîner une prime nulle pour certains salariés et notamment les salariés en télétravail pendant le confinement.

À lire également :

La prime Macron 2021 : quel est son montant ?

Le montant de la prime est défini par l’employeur dans la limite de 1000 euros et 2000 euros sous certaines conditions.

1000 euros pour tous les salariés.

De la même manière qu’en 2020, la prime PEPA 2021 est exonérée d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales dans la limite de 1000 euros.

2000 euros sous certaines conditions.

La limite est portée à 2000 euros sous certaines conditions non cumulatives :

  • De la même manière qu’en 2020, lorsque l’entreprise met en place un accord d’intéressement.
  • Lorsque l’entreprise engage un travail de revalorisation des conditions de travail des travailleurs de la 2ème ligne.

Des précisions seront apportées prochainement et notamment sur :

  • La date limite de conclusion de l’accord d’intéressement.
  • Les modalités pratiques de la revalorisation des conditions de travail des travailleurs de la 2ème ligne.
  • La notion de travailleurs de la 2ème ligne.

Pour rappel, en 2020, la prime Macron était également portée à 2000 euros dans la condition que l’entreprise conclut un accord d’intéressement avant le 31 août 2020 et sur une durée allant de 1 à 3 ans.

Prime Macron 2021 : comment la mettre en place ?

Des précisions sur la mise en place de la prime Macron 2021 seront précisées très prochainement dans les textes instituant la prime.

Pour rappel, en 2020, la prime était mise en place :

  • Soit par accord d’entreprise ou d’établissement.
  • Soit par décision unilatérale de l’employeur après information du CSE.

Prime Macron 2021 : comment la traiter en paie ?

exonération-impôts-prime-macron-cotisations-sociales-taxes-net-montant

La prime exceptionnelle Macron est exonérée de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu dans certaines limites.

Prime exonérée d’impôt sur le revenu et de charges sociales.

La prime Macron est exonérée d’impôt sur le revenu et de cotisations et contributions sociales ainsi que de CSG/CRDS dans les limites et conditions énumérées plus haut. Elle ne doit pas non plus être incluse dans la taxe d’apprentissage, la contribution à la formation professionnelle et la participation construction.

À lire également :

Exonérée dans la limite d’un plafond de rémunération.

Comme pour les années précédentes, l’exonération de la prime devrait être soumise à un plafond de rémunération.

Pour rappel, en 2020, la prime était exonérée de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu si le salaire brut des 12 mois précédents le versement de la prime était inférieur à 3 SMIC annuel soit 55 419 euros en 2020.

Exemple de bulletin de salaire avec la prime Macron.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article