fbpx

Projet Bag'ages : « Il fallait objectiver les effets de plusieurs pratiques agroécologiques »

Adour-Garonne sera le bassin le plus exposé au changement climatique. Parmi les pistes de résilience : sa transition agroécologique. Le projet Bag’ages s’est penché sur les bénéfices attendus. Détails avec Lionel Alletto, directeur de recherche In…

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article