fbpx

Protection incendie, quel avenir dans les data centers ?

https://www.faceaurisque.com/wp-content/uploads/2021/03/Exemple-dune-protection-incendie-au-gaz-dans-les-data-centers-crédit-photo-Johnson-Controls.jpg
Article extrait du n°570 de Face au Risque (mars 2021).

Débat. Dans le livre blanc La sécurité incendie dans les data centers, publié par l’association France Datacenter, sont notamment référencés les moyens de lutte contre l’incendie. Deux solutions se font la part belle : les installations d’extinction automatique à gaz et les solutions de protection incendie à eau. Nous avons rencontré plusieurs professionnels du secteur pour avoir leur avis sur ces solutions.

L’impact environnemental

Afin de mieux comprendre pour quelles raisons l’extinction automatique à gaz et le brouillard d’eau se partagent le marché de la protection incendie dans les data centers depuis pratiquement deux décennies, Noel Ryckeboer, responsable développement marché extinction chez Réseau DEF, fait un bref résumé historique.

« Les premiers systèmes de protection dans les data centers étaient à gaz. À l’époque, on ne parlait pas encore de data centers et on utilisait systématiquement les gaz halons pour protéger ces salles informatiques. En 2003, il a fallu démanteler toutes ces installations », se souvient-il. En effet, l’utilisation du halon a été interdite par le règlement n° 2037/2000 relatif aux substances appauvrissant la couche d’ozone, entré en vigueur le 1er janvier 2003. « C’est là que sont arrivés les gaz inertes. Les brouillards d’eau sont également apparus à cette période. »

« Dès les années 90, on a vu apparaître les gaz inertes, puis des agents inhibiteurs dans les années 2000, renchérit Jean-Claude Deschamps, responsable marché data centers…

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article