fbpx

Protection sociale : les “plus” de la complémentaire santé et de la prévoyance  


Maladies, accidents du travail, maternité, invalidité, perte de l’emploi… autant d’événements qui viennent perturber la vie d’un salarié et le fonctionnement de l’entreprise. Mieux vaut connaître comment se prémunir en matière de protection par une complémentaire santé et par la prévoyance pour les salariés.

Proposer une complémentaire santé à vos salariés

En tant qu’employeur du secteur privé vous devez proposer une complémentaire santé en entreprise à vos salariés. Au minimum, l’entreprise assume la moitié du montant des cotisations. La mutuelle de santé d’entreprise appelée aussi complémentaire de santé d’entreprise couvre tout ou partie des frais de santé d’un salarié, qui n’ont pas été pris en charge par la Sécurité sociale. Cet avantage concerne tout collaborateur quel que soit son ancienneté, et peut englober ses enfants et le conjoint. Dans certains cas un collaborateur peut la refuser si par ailleurs il bénéficie d’une mutuelle personnelle par exemple. L’entreprise prend à sa charge au moins 50 % du montant des cotisations, le reste revenant au collaborateur.

La mise en place d’une complémentaire santé dépend du secteur d’activité auquel appartient l’entreprise (convention collective, accord de branche). Elle  réduit les restes à charge (RAC) des assurés, le ticket modérateur étant pris en charge par la complémentaire santé, ainsi que le dépassement d’honoraires d’un professionnel de santé dans certaines conditions.

Prévoir une couverture prévoyance pour les salariés

Une couverture prévoyance pour les salariés les prémunira contre des risques importants pendant leur activité professionnelle, qui peuvent entrainer une incapacité de travail temporaire ou permanente, une invalidité, des risques rattachés à la maternité ou à l’intégrité physique, et le décès. Ces événements malheureux grèvent le budget des collaborateurs qui peuvent être compensés par un système de prévoyance complémentaire. Contrairement à la complémentaire santé devenue obligatoire pour tous les salariés depuis 2016 ou selon une convention collective, la prévoyance collective peut rester facultative pour tous les salariés. Selon la Convention Collective Nationale du 14 mars 1947 des cadres, la prévoyance obligatoire concerne les ingénieurs et cadres, les assimilés cadres, et les salariés VRP. Elle devient aussi obligatoire si les partenaires sociaux signent un accord de branche ou une convention collective qui la rend obligatoire dans l’entreprise. Dans ce cas, tout employeur doit la mettre en place.


Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :