La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Punaises de lit : utiliser les produits chimiques en dernier recours

Des parasites particulièrement tenaces

Les punaises de lit sont de petits insectes qui se cachent le plus souvent dans les matelas et sommiers. Elles se nourrissent de sang et piquent pendant la nuit. Elles se transportent dans les vêtements et les bagages, lors de voyages ou de l’achat de literie, meubles, livres et vêtements de seconde main. 

Les punaises de lit sont particulièrement tenaces car leur espérance de vie peut dépasser un an sans nourriture. Une femelle pond de 5 à 15 œufs par jour, entrainant une prolifération très rapide.

Tout le monde peut être touché

Entre 2016 et 2020, 7 % des Français auraient été touchés par des punaises de lit. Leur présence ne traduit pas un manque de propreté, et tout le monde peut être victime d’une infestation à son domicile.

Les punaises de lit ne transmettent pas de maladies mais leurs piqûres provoquent des démangeaisons et des réactions allergiques. Leur infestation peut aussi avoir des conséquences sur l’état psychologique des victimes qui se sentent impuissantes face à ces nuisibles. Ceci peut les pousser à employer des procédés inadaptés pour les éradiquer, dont certains sont inefficaces voire dangereux.

Un recours aux produits chimiques source d’intoxications

Avec l’augmentation des infestations, les Centres antipoison enregistrent de plus en plus de cas d’intoxications causées par les produits chimiques utilisés pour lutter contre ces parasites. Les principaux symptômes sont une gêne respiratoire, de la toux, une douleur ou irritation oropharyngée, mais aussi des démangeaisons, des maux de tête ou encore des vertiges. Des intoxications graves et un décès ont également été rapportés, plus fréquents avec des produits interdits en France.

Dans un premier temps, privilégier des moyens non chimiques

Pour se débarrasser des punaises de lit, et avant de recourir aux insecticides, le ministère de la santé recommande de privilégier les pratiques suivantes :

  • A l’aide d’un aspirateur, aspirer méticuleusement toutes les surfaces pour capturer les œufs et les parasites. Nettoyer ensuite le conduit d’aspirateur, emballer le sac dans un sac plastique et le jeter dans une poubelle extérieure pour éviter de contaminer d’autres lieux ;
  • laver en machine les vêtements et le linge de maison à plus de 55°C ;
  • en l’absence de machine à laver, mettre les vêtements au congélateur à – 17°C pendant au moins 72 heures ;
  • nettoyer les recoins ou tissus d’ameublement avec un appareil à vapeur sèche à haute température (au moins 120°C), (disponible en location), qui détruit tous les stades de punaises de lits.

En cas d’échec, il est recommandé de contacter un spécialiste de la lutte antiparasitaire plutôt que d’appliquer soi-même les produits insecticides. Dans tous les cas, après l’application des produits, il est essentiel de respecter le délai de réentrée indiqué, c’est-à-dire le délai à partir duquel on peut revenir dans le lieu traité. Cela permet d’éviter tout risque d’intoxication.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :