fbpx

Qualité de l'air dans le métro et exposition des travailleurs : bataille de chiffres

L’association Respire, avec un syndicat de la RATP, publie une nouvelle étude sur la pollution aux particules fines dans les tunnels du métro, estimant que la RATP communique des données “trompeuses”. La régie de transports dément et met en cause la méthodologie. La région missionne Airparif.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Podcast QHSE, RSE, Management

Recevez notre petit journal :

Open chat