fbpx

Qualité de l’air : l’Organisation mondiale de la santé (OMS) communique de nouvelles lignes directrices

L’Ineris, acteur qualifiée dans le domaine de la qualité du l’air

L’Institut est identifié en France et dans l’international pour les activités dans le domaine de le degré de l’air. Il existe l’un des 3 membres du Laboratoire central de surveillance de la qualité de l’air (LCSQA), aux panneaux de l’Institut Mines-Télécom Douai et du Laboratoire national d’essai (LNE), et à ce titre participe à la coordination technique du mécanisme national de surveillance de la qualité de l’air. Ses travaux concernant l’ expertise des sources proposent un particules , cette modélisation et la voyance de la qualité de l’air contribuent également dans une meilleure intension des phénomènes du pollution et dans l’évaluation de l’efficacité des politiques relatives au gestion.  

L’Institut développe notamment le type de chimie-transport CHIMERE en partenariat grace au CNRS. Le type est opéré en matière de système national concernant le prévision de qualité pour obtenir l’air Prev’air , développé en partenariat avec Météo France et le CNRS pour la prévision dans court terme mais aussi le suivi un ensemble de épisodes de ordure en France. CHIMERE dispose également permis concernant le réaliser les hypocrisie permettant de répondre la définition un ensemble de objectifs et intervention du Plan territorial de réduction un ensemble de émissions de polluants atmosphériques (PREPA).
 

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :