fbpx

Raticides : utiliser uniquement les produits autorisés en France

L’actualité a été ajouté à votre bibliothèque

Actualité du 25/11/2021

Deux très jeunes enfants sont décédés suite à l’ingestion accidentelle d’un raticide interdit en France. L’Agence alerte les consommateurs sur le danger de ces produits et rappelle ses recommandations pour éviter tout accident.

En cause : la présence d’une substance interdite en France

Début 2021, les Centres antipoison ont rapporté le décès de deux jeunes enfants ayant ingéré des aliments imbibés d’un raticide. Fabriqué en Chine, ce produit avait été introduit illégalement en Guyane et rapporté en France métropolitaine. Il contenait du monofluoroacétate sodique, substance interdite en France du fait de sa toxicité aiguë : l’ingestion d’une quantité même faible peut provoquer le décès d’un adulte, et a fortiori d’un enfant. En Guyane, sur la période 2017-2021, 32 intoxications à un produit se présentant dans le même packaging ont été rapportés aux Centres antipoison. Il s’agissait pour l’essentiel d’intoxications de jeunes enfants.

Des accidents qui se sont déjà produits

Ce n’est pas la première fois qu’un accident survient à cause d’un produit interdit. Il y a quelques années, deux jeunes enfants ainsi qu’une jeune fille avaient inhalé les vapeurs d’un produit interdit, le CELPHOS®, après qu’il avait été appliqué dans leur chambre pour lutter contre des punaises de lit. Un des enfants en était décédé. Le produit en cause, d’importation illégale, avait été acheté sur un marché français.

Nos recommandations pour éviter les accidents

  • Acheter uniquement des produits dans des circuits conventionnels (supermarché, magasins spécialisés etc.),
  • Tenir ces produits hors de portée des enfants,
  • Acheter des produits avec des instructions écrites en français,
  • Faire appel à des entreprises spécialisées (entreprises de dératisation etc.) en cas d’échec de traitement,
  • Respecter les conditions d’emploi mentionnées sur l’emballage.

En savoir plus

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article