La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Récupération d’eau, toilettes sèches, filtres… en pleine crise de l’eau, les solutions d’économie abordables suscitent l’intérêt

https://www.novethic.fr/fileadmin/secheresse-ete-2022-FABRICE-COFFRINI-AFP.jpg
secheresse ete 2022 FABRICE COFFRINI AFP

Publié le 16 août 2022

ENVIRONNEMENT

L’eau devient désormais une ressource rare en France avec des centaines de communes privées d’eau potable dans tout l’Hexagone. La sécheresse historique qui s’abat sur la métropole depuis le début de l’été fait ainsi resurgir la pertinence de solutions abordables qui facilitent l’économie de précieux litres d’eau potable. Toute la semaine, Novethic se plonge dans la crise de l’eau. Eaux usées, méga bassines, désalinisation… ces pratiques sont-elles vraiment vertueuses ?

Dans nos toilettes on met de l’eau potable. POTABLE ! Soit entre 4 et 10 litres par chasse d’eau“, rappelle Thomas Belveze, fondateur de Sud Toilettes Sèches. Si pendant longtemps cette hérésie ne nous a pas massivement interpellés en France, c’est que le pays n’était pas, ou peu, confronté à des situations de pénuries d’eau. Or cet été, la sécheresse historique qui déferle sur le pays assèche les lacs, rivières et vide les nappes phréatiques dans lesquelles puisent les collectivités pour alimenter les réseaux d’eau. Résultat, des centaines de communes partout en France sont confrontées à des pénuries d’eau.

On a pourtant une solution toute simple, martèle Thomas Belveze, celle d’installer des toilettes sèches“, ajoute celui qui loue et vend des toilettes sèches. “Nous avons un outil qui permet de supprimer 20 à 30% de notre consommation quotidienne en eau“, ajoute-t-il. “En plus, les toilettes sèches n’émettent aucun déchet :  tout est valorisé puisque nous collectons les “sous-produits” : l’urine et les fèces. Ensuite, grâce à un processus de compostage, nous transformons la matière en fertilisants organiques, utilisés en agriculture”, souligne Thomas Belveze. C’est un vrai cercle vertueux“.

Un double réseau à la maison

Et pour ceux que l’idée des toilettes sèches rebutent, d’autres solutions existent pour éviter que cette précieuse eau potable ne termine inutilement dans les toilettes. Ainsi, WeCo – Toilet conçoit des toilettes publiques autonomes en eau. Cette solution “permet de réutiliser les eaux noires traitées en eau claire électrolysée par le chlore en circuit fermé, ce qui représente une économie de 97% d’eau par rapport à des toilettes classiques“, souligne Cecile Dekeuwer, la présidente. La société réfléchit au développement, conjointement avec Alstom, d’un système prêt à être connecté pour le traitement des eaux usées dans les toilettes des trains. Pus simplement, des ménages s’inspirent du système japonais ou l’eau utilisée pour se laver les mains ou à se doucher retourne directement dans la cuve et sert à la prochaine chasse d’eau.

Des foyers ont par ailleurs imaginé des circuits fermés dans leurs maisons pour économiser la précieuse ressource. Ainsi, certains installent des systèmes pour récupérer l’eau de pluie qu’ils utilisent ensuite pour les douches ou les toilettes au moyen d’un double réseau avec d’un côté l’eau de récupération et de l’autre celui de l’eau potable. D’autres ont simplement imaginé des systèmes de récupération de l’eau de douche ou de vaisselle non savonnée pour l’arrosage, à l’image de Marie Darmau. “Depuis que nous faisons notre liquide vaisselle sans produits néfastes pour les plantes, nous pouvons récupérer l’eau dans une bassine que nous déversons sur le toit où nous avons placé une gouttière pour récupérer les eaux. Notre récupérateur d’eau se remplit même sans pluie suffisamment pour que nous puissions arroser le potager !“, se réjouit-elle sur LinkedIn.

Diminuer simplement la consommation de 30% à 50%

Des solutions encore plus simples permettent de réaliser d’importantes économies d’eau avec notamment l’installation de régulateurs de débit de douche ou d’un mousseur pour réduire le débit d’un robinet qui diminue la consommation d’eau de 30 à 50 %. Cet accessoire est vendu moins de 10euros. Des spécialistes recommandent par ailleurs la pose d’un un sac réducteur de cuves de WC ou une simple bouteille plastique d’eau, là encore pour économiser plusieurs dizaines de m³ d’eau par an. Chaque Français consomme en moyenne 148 litres d’eau potable par jour, selon l’observatoire national des services de l’eau et d’assainissement (Sispea) dont 93% de cette eau est utilisée pour l’hygiène ou le nettoyage. Ainsi, avec ces solutions simples, le bilan pourrait être diminué d’un tiers voire de moitié.

Mais les particuliers ne sont pas les plus gros consommateurs d’eau en France puisque l’agriculture est la première activité consommatrice d’eau avec 45 % du total, devant le refroidissement des centrales électriques (31 %), l’eau potable (21 %) et les usages industriels (4 %), selon le ministère de la transition écologique.

Mathilde Golla @Mathgolla

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article