La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Réduire sa facture d’énergie et lutter contre la précarité énergétique, c’est possible avec l’appli Don de chaleur

https://www.novethic.fr/fileadmin/hiver-chauffage-penurie-sobriete-energetique-istock-Helin-Loik-Tomson.jpg
hiver chauffage penurie sobriete energetique istock Helin Loik Tomson

Publié le 26 novembre 2022

Une nouvelle application, baptisée Don de chaleur, a été lancée en pleine COP27. Il s’agit d’aider les Français à réduire leur consommation d’énergie à travers des défis ludiques. Mais elle va plus loin. Chaque kilowattheure économisé est ensuite reconverti en dons directement versés par des entreprises partenaires à des associations de lutte contre la précarité énergétique. Une façon d’allier sobriété et solidarité.

Financer des projets associatifs de lutte contre la précarité énergétique, depuis son radiateur et sans verser un euro, c’est la promesse de Don de chaleur, une toute nouvelle appli lancée le 7 novembre. Une initiative qui tombe à pic alors que RTE, le gestionnaire du réseau électrique, alerte qu’un risque de coupures n’est pas exclu cet hiver. “L’objectif est d’aborder la sobriété de façon ludique en relevant des défis simples et amusants, de faire des économies mais en plus de soutenir des projets associatifs”, résume Matthieu Sattler, l’un des fondateurs de Don de chaleur et ancien salarié d’Engie.

Le principe est simple. Le consommateur choisit en ligne le projet qu’il souhaite financer. Il connecte son compteur Linky à l’application. Puis il tente de relever des défis pour réduire sa consommation d’énergie. On peut par exemple fabriquer un bonhomme de neige dans son congélateur pour le dégivrer, fabriquer un boudin de porte, ou encore apprendre à cuisiner de façon passive. Une partie des kilowattheures ainsi économisés sont transformés en dons, que les fournisseurs et entreprises partenaires s’engagent à reverser à un projet sélectionné.

12 000 préinscrits

Parmi les projets actuellement proposés, il y a Habitat et humanisme qui aide à rénover des bâtiments, Stop exclusion énergétique qui finance le reste à charge de la mise aux normes des passoires thermiques, Ulysse énergie, qui fait de la pédagogie sur les économies d’énergie à des personnes en précarité énergétique, Electriciens sans frontières qui apporte de l’électricité dans les écoles en Ukraine, ou encore Emmaüs solidarités qui aide les personnes sans-abri à réapprendre à vivre en appartement.

Pour être financé, chaque projet nécessite la participation de 1000 à 1500 foyers par mois avec des réductions comprises entre 5 et 10%. Pour l’heure, 12 000 personnes se sont préinscrites sur le site. Et l’objectif est d’atteindre un million de personnes à terme. Parmi les partenaires de Don de chaleur, il y a le fournisseur d’électricité verte Plüm énergie ou encore la CNR (Compagnie Nationale du Rhône). Des discussions sont en cours avec des fournisseurs plus gros comme EDF et Engie.

“Cet hiver, les risques de coupure leur coûtent très cher et ils ont donc intérêt à encourager leurs clients à réduire leur consommation d’énergie pour limiter ce risque. Cela s’inscrit également dans une logique d’accompagnement de leurs clients vers la sobriété, ce qui est un bon moyen de les fidéliser”, assure Matthieu Sattler.

Un ménage sur cinq se trouve en situation de précarité énergétique selon l’Observatoire national de la précarité énergétique. Environ 12 millions de Français vivent dans des passoires thermiques et/ou n’ont pas les moyens de se chauffer correctement en hiver. Pour réaliser ces calculs, l’ONPE se base sur différents indicateurs, comme le sentiment d’inconfort lié au froid ou encore le montant des dépenses en énergie.

Concepcion Alvarez @conce1

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article