fbpx

Renaissances : expérimentez l’effondrement à la Cité des sciences

Comment vivrez-vous en 2023, en 2029 ou en 2045 ? Que feriez-vous en cas d’effondrement ? C’est l’expérience que propose de vivre la Cité des sciences et de l’industrie à travers l’exposition “Renaissances”. Interactive, cette expo plonge le visiteur dans trois scénarios d’anticipation. Pour chacun, il doit faire des choix et co-construire l’histoire.

“Renaissances invite le visiteur à s’aventurer dans les futurs possibles, en partant des défis, désormais bien connus, sur lesquels alerte sans relâche la communauté scientifique”, détaille Bruno Maquart, président d’Universcience dans un communiqué. En ligne dès ce 5 mai 2021, l’exposition sera ensuite ouverte au public “physiquement” le 6 juillet.

“Un effondrement heureux”

Le premier futur possible se déroule en 2023. Le visiteur est invité à participer à un stage de survie qui se déroule en forêt. Comme dans un mini-jeu, il doit relever plusieurs défis comme faire du feu, trouver de l’eau et construire un abri. 

Le deuxième, en 2029, nous projette dans une ère apocalyptique, vingt jours après l’effondrement. Le visiteur doit aider les personnages à s’en sortir. Doit-il faire des choix collectifs ou individualistes ?

Enfin, le dernier scénario transporte le visiteur en 2045. Cette fois, dans un futur plutôt souhaitable, à travers une fiction sonore. Cette dernière histoire invite à construire un “effondrement heureux”, porteur de renouveau, où l’accès aux ressources et aux énergies est totalement différent de celui d’aujourd’hui.

Plutôt individuelle lors de la première phase en ligne, l’expérience se veut plus collective au musée. 

À lire aussi : En 1872, George Sand anticipe l’effondrement écologique

Renaissances : une exposition pour passer à l’action

Renaissances est “[l’]occasion de s’interroger sur le futur de notre société et de prendre part à la grande bifurcation nécessaire”, écrivent les organisateurs sur le site

Les trois fictions interactives sont suivies d’un décryptage scientifique pour aider le visiteur à mieux comprendre les enjeux écologiques à venir et, peut-être, à passer à l’action. 

À lire aussi : “Effondrement”, la mini-série qui nous plonge en plein chaos

Enfin, à l’issue de l’exposition, qui dure environ 1h30, le visiteur est invité à remplir un questionnaire. Ce dernier lui permettra de dresser son propre profil face au futur. Optimiste ou pessimiste ? Actif ou passif ? Il est toujours intéressant de voir comment on se positionne face à l’avenir.

Un ouvrage, paru le 18 février, vient compléter cette expérience. Renaissances, 6 histoires qui réinventent le monde regroupe plusieurs nouvelles de fiction destinées à la jeunesse (à partir de 13 ans). Un livre qui devrait plaire aux collapsologues en herbe. 

L’achat d’un billet (3,90 €) donne un accès illimité à l’exposition Renaissances pendant 7 jours. De quoi profiter de l’expérience seul ou à plusieurs, et d’explorer à son rythme les divers scénarios. 

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :