fbpx

Rénover les gares pour développer le ferroviaire



Projet de rénovation de la gare d'Austerlitz

Projet de rénovation de la gare d’Austerlitz

Des gares plus accessibles et plus modernes

Pas moins de 455 gares sont répertoriées en Île-de-France et la STIF a approuvé la rénovation de 150 d’entre elles d’ici 2025. Le but est de rendre ces lieux plus accessibles, mais aussi plus fonctionnels. Les travaux envisagés permettront alors aux usagers de gagner du temps tout en offrant une intermodalité et des services plus variés.

Les personnes en situation de handicap jouiront d’une accessibilité plus adaptée, leur permettant ainsi de circuler plus facilement tant aux abords des gares que dans les bâtiments eux-mêmes. C’est pourquoi 1,4 milliard d’euros sont dédiés à l’accessibilité de 266 gares d’ici 2025 par l’installation d’ascenseurs, escalators et vidéosurveillance.

Enfin, la vidéoprotection deviendra incontournable dans tous les espaces ferroviaires parisiens. Afin d’assurer la sécurité des usagers, des portiques seront installés, de même que le déploiement d’agents de sécurité supplémentaires.

Pour attirer toujours plus les voyageurs et les rassurer, les gares devront faire peau neuve. Des espaces confortables seront à disposition, sans oublier l’aspect esthétique des lieux. Sur Paris et sa région, 120 gares attirent plus de 5 000 passagers par jour. Pourtant, seules 46 d’entre elles étaient jusqu’alors équipées de toilettes. De même, rares étaient celles pourvues d’espaces connectés ou d’espaces de travail avec Wi-Fi gratuit. Enfin, trop peu de commerces et services étaient à disposition dans les gares.

L’intermodalité des services : une priorité

À l’image du projet de réhabilitation de la gare d’Austerlitz, l’intermodalité entre les différents modes de transports possibles sera accrue. C’est pourquoi les parkings à vélos seront plus nombreux, les services Véligo seront également disponibles aux abords des gares pour permettre aux usagers d’avoir un moyen de transport doux. Un service de location régional de location longue durée de vélos électriques sera également proposé dans certaines gares.

Pour les automobilistes, des places de parking supplémentaires ont été pensées et certains contournements d’axes principaux créés afin de désengorger les routes les plus fréquentées. Des systèmes d’écobus seront également à la disposition des Franciliens pour un budget de 250 millions d’euros distillés sur 10 ans pour 52 écostations.

Enfin, dès lors que le projet peut être réalisable, les moyens de transports terrestres et souterrains seront reliés afin d’assurer une continuité logique et pratique. Cela est par exemple le cas avec la gare d’Austerlitz qui prévoit de simplifier les circulations entre les trains de surface, le RER C et les lignes 5 et 10 du métro.
 

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article