fbpx

RSE et Coronavirus : passer de l’engagement aux initiatives concrètes

Pour les entreprises, la conjoncture du Coronavirus peut nécessité des cataclysmes brutaux et la refonte totale de leurs différentes gammes de biens et services objectifs, mettant de lumière le stade réel d’application proposent un leur RSE, mais aussi ouvrant la voie à certaines remises en question et pivots d’amélioration.

La RSE au cœur un ensemble de stratégies d’entreprises

Afin de rappel et de synthèse, la RSE – Responsabilité Sociétale des Entreprises – se révèle être une démarche volontaire laquelle engage l’entreprise dans «  prendre en compte des conséquences qu’elle exerce à propos de la société   » (définition officielle), à prendre un ensemble de décisions et dans agir avec morale dans tous les domaines, supposant le respect de l’environnement, le respect de l’humain, la compliance grace au respect des lois et des standards, etc.
La RSE entraîne la mise en place du processus spécifiques et garde-fous comptables, pécuniaires, fiscaux, en matière touchant à ressources humaines, et également de marketing, du techniques commerciales… mais aussi implique entre divers de choisir un ensemble de fournisseurs, sous-traitants mais aussi partenaires éthiques leur apport aussi.

Dans les faits, cela réalisé des années que les sociétés adoptent les menstrues de base de la RSE. Les sociétés cotées se trouvent être tenues de mettre en ligne un rapport RSE au formalisme réduit, depuis le début des années  2000. Les TPE/PME accèdent à des acte RSE, à des procédés de notation et communication de à eux «  niveau  » de conformité, énormément utilisés, que ceci soit par conviction ou dans notre optique d’image et transmission de courages. En face, ces consommateurs revendiquent de fait de manière de la meilleure qualité qui soit des marques respectueuses et vertueuses dans les la société civile. Avec tous les cas, la attitude RSE est un chantier long terme, sommaire la majorité des entreprises oeuvrent en continu, réduit pas par beau pas.
lecture associée COVID-19  et RSE… Ne nous serions-nous pas trompés dans route  depuis abusivement longtemps?

La conjoncture du Coronavirus, révélatrice du niveau d’engagement des entreprises ?

La conjoncture du Coronavirus possède nécessité un montage brutal dans les vogue de travail mais aussi les mentalités. De jour au lendemain, les entreprises ont impayé s’adapter pour fortifier leurs équipes, à elles partenaires et leur clientèle, mais aussi pour garantir la continuité proposent un leur activité.
Et en définitive, plus que tout procédé de notation, particulièrement tout diagnostic, caci bouleversement a révélé instantanément et de façon concrète le «  niveau  » de RSE des organisations.

La réussite du télétravail en tant dans crise : indicateur sésame du niveau touchant à RSE

Citons tel que premier indicateur pour obtenir niveau de RSE, l séquestre réussite (ou non) du télétravail durant la crise du Covid-19 . Le télétravail est un aspect de RSE mis en place via des entreprises dont ce modèle économique ce permet, pour relever à des périodes concernant le crise sporadiques tel que le confinement ou bien lors d’événements atmosphériques. C’est aussi sous vue d’un but plus large, afin de améliorer le domaine urbain (baisse un ensemble de déplacements aux chances de pointe), amoindrir l’empreinte carbone mais également obtenir un meilleur attitude vie personnelle – vie professionnelle un ensemble de collaborateurs.

La attitude s’inscrit dans l’air du temps, rendue envisageable par les nouvelles technologies ainsi la transition digitale. Ainsi si le télétravail fait partie des contrat RSE de nombreuses sociétés, la mise en place d’un tel processus au sein de l’urgence du Covid-19 ne s’est point révélée fluide & flexible pour la totalité ces organisations. Multiples sont celles lequel ont subi une mort de productivité effective liée au remplacement de modes au sein de travail .
Preuve sous est que relatives au l’engagement aux initiative concrètes un point est à passer. Preuve aussi sommaire de nombreuses entreprises disposent de, jusqu’à présent, participé de manière suprême au concept pour obtenir télétravail pour les bienfaits qu’il procure en ce qui concerne l’environnement et la entreprise civile, sans oncques l’avoir concrètement sacré et ancré au sein de leurs propres rangs.
Lecture associée  RSE et PME/TPE : un ensemble de moyens simples à votre attention engager

Le degré d’engagement des collaborateurs : 2e indicateur du degré de RSE

Le deuxième indicateur illustrant l domine « RSE véritable » d’une entreprise saurait être le degré d’engagement des équipes pendant cette crise hygiénique du Covid-19.
Une productivité globalement maintenue comme les bouleversements, le besoin partagée de relever les difficultés économiques de l’entreprise, se trouvent être les signes d’une culture forte, morale, respectueuse. À l’inverse, la défiance, une perte vertigineuse & continue de stimulation (hormis toute cas personnelle critique), ces freins à participer à la continuité ou bien au redressement dans l’activité sont pratiquement révélateurs de dysfonctionnements sur le plan managérial et un ensemble de ressources humaines.

Soulignons que l’exemplarité sur la termes de gestion de l’humain : l’équité, la mixité, l’égalité salariale et la bienveillance sont les plinthes de l’engagement RSE. Les rapports mis à disposition par les sociétés cotées contiennent d’ailleurs mécaniquement des informations maison et chiffrées en ce qui concerne ces sujets. Responsabilité à l’entreprise concernant le confronter ses contrat et ses mesures théoriques à la réalité de ce terrain, c’est-à-dire aux vues des comportements un ensemble de collaborateurs face aux partie qu’on leur impôt en tant proposent un crise. Charge aussi à l’entreprise pour obtenir repenser ses les plus au point de management sur la cas de troubles, impliquant une grande remise en question un ensemble de équipes managériales.

L’entreprise doit faire un bilan de ses spécifiques actions

Enfin, le dernier indicateur afin de évaluer le stade réel de RSE de l’entreprise saurait être ses spécifiques actions et sa minutieux hiérarchisation des sos : l’entreprise a-t-elle priorisé une sécurité sanitaire des collaborateurs? A-t-elle existé réactive? A-t-elle existé ouverte et dans l’écoute?
Aucune entreprise n’est parfaite. Nous avons chacun commis certains traître pas à fermeté d’agir dans l’urgence, priorisant (à raison) l’action plutôt succinct l’immobilisme. Mais la crise sanitaire, grace à tout ce qu’elle propose de négatif, saurait au moins servir à cela : repenser l’organisation  ; y faire face les volontés d’exemplarité à la réalité révélée avec l’urgence, pour, bien et toujours, avec cette démarche d’amélioration continue, préparer l’avenir et travailler, point à pas, la «  RSE concrète  » de l’entreprise .
lecture coauteure RSE: 10 exemples dans mettre en oeuvre dans un entreprise

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

|

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur pinterest
Partager sur email

Soyez-les premiers à diviser les accidents par 2 en 24 mois

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Les dernières publications :