fbpx

Salarié protégé : l'obligation de sécurité en cas de harcèlement prévaut sur l'obligation de réintégration

L’impossibilité de réintégration est caractérisée envers un salarié protégé, supérieur hiérarchique de salariés soutenant avoir été victimes du harcèlement moral de ce dernier et ayant à ce propos exercé leur droit de retrait. L’employeur est tenu par son obligation de sécurité, dont participe l’obligation de prévention du harcèlement moral.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article