La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Sécheresse, canicule, feux et orages violents : le cercle vicieux du changement climatique

https://www.novethic.fr/fileadmin/orage-foudre-montpellier-Pascal-Guyot-AFP.jpg
orage foudre montpellier Pascal Guyot AFP

Ce sont des images impressionnantes. Depuis quelques jours Marseille, Paris, Ajaccio, Toulon, Cassis… sont le théâtre de violents orages. Mardi 16 août, des pluies diluviennes ont ainsi inondé plusieurs rues de la capitale prenant les habitants par surprise. À 19h, en seulement 90 minutes, 40 millimètres de pluie sont tombés, soit l’équivalent de “70 % de ce qui tombe normalement en un mois tout cumulé”, a souligné un porte-parole de Météo France à l’AFP. 

Les intempéries ont considérablement perturbé le métro dont plusieurs stations ont été fermées. Une photo prise par la journaliste Johanna Luyssen montre un déluge inondant la station Balard.

Dans le 16ème arrondissement, près de la Tour Eiffel, c’est la circulation des voitures qui a été perturbée. “La mer a Paris”, a ironisé une internaute.

Si “aucune intervention significative” n’a été déclenchée après les orages en Île-de-France selon un porte-parole de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris cité par l’AFP, plusieurs stations de métro et de train étaient encore inaccessibles tard dans la soirée. “Ce type d’inondation pluviale (il ne s’agit pas de la Seine ici) sera de plus en plus probable avec le réchauffement, en Europe de l’ouest. Là aussi, comme pour les canicules, il faut prévoir de s’adapter à des évènements bien plus intenses qu’aujourd’hui”, a réagi sur Twitter Robert Vautard, climatologue, météorologue et directeur de recherche au CNRS. 

De violentes rafales en Corse 

“Plus la ville est urbanisée, plus on va rencontrer ce genre d’inondations”, abonde dans 20 Minutes Marta Torre Schaub, directrice de recherche au CNRS à L’ISJPS de l’Université Paris-1. “On a planifié un type d’urbanisme qui n’était pas prévu pour ce genre de conséquences du changement climatique, on a ignoré le fait que ça pouvait arriver, on a ignoré les différents rapports du Giec [Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat]”, ajoute-t-elle. 

Depuis, plusieurs régions ont été touchées. Mercredi 17 août, huit départements ont été placés en vigilance orange dont le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône et le Var. Le 18 août c’est la Corse qui a été placée en vigilance orange par Météo France qui a annoncé de “forts orages sur la côte ouest en cours avec de très fortes rafales”. A Ajaccio, des violentes rafales ont été mesurées à 131km/h, à 224km/h à Marignana, 205km/h à l’île Rousse et 123km/h à l’aéroport de Poretta, ce qui a causé des dégâts.

Des prévisions de plus en plus difficiles 

“Le changement climatique, c’est un emballement”, explique le météorologue Gaël Musquet, spécialiste de la prévention, de la prévision et l’anticipation des catastrophes naturelles. “On cumule la sécheresse des derniers mois, les fortes chaleurs et les feux. Cela touche les masses d’eau et les masses boisées. La végétation transpire, crée de la vapeur qui se condense avec le froid et forme des nuages qui vont déclencher des phénomènes électriques, de la foudre et de la pluie. Ce qui est difficile aujourd’hui avec le changement climatique, c’est de prévoir ces évènements de plus en plus extrêmes et fréquents”, analyse le météorologue qui évoque un “cercle vicieux”.

Sur Twitter, le prévisionniste Étienne Farget a d’ailleurs critiqué dans un long fil la lenteur de l’alerte donnée en Corse par Météo France.

“La Vigilance Orange n’a pu sortir qu’à 8h35, en urgence, après qu’une rafale de 224km/h ait été relevée. C’était bien trop tard et au final le bilan est lourd (au moins un décès et une dizaine de blessés”, écrit-il. Depuis le bilan s’est alourdi à trois décès. Le spécialiste appelle le gouvernement à doter Météo France de moyens techniques, financiers et humains alors que l’organisme a vu fondre ses effectifs ces dernières années. “Les prévisions sont mises à rude épreuve mais il faut aussi développer la culture du risque en France”, préconise Étienne Farget.

Marina Fabre Soundron @fabre_marina 

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article