La COBEL Academy propose différentes dates et formats de Webinaires & Master Class

Sécurité des expatriés : une activité portée par la montée des risques

https://www.faceaurisque.com/wp-content/uploads/2022/08/Securite-des-expatries-sur-les-zones-de-conflit-Ici-Karkiv-en-Ukraine-le-27-fev-2022-Credit-manhhai-Flickr-Cc.jpg
Securite des expatries sur les zones de conflit Ici Karkiv en Ukraine le 27 fev 2022 Credit manhhai Flickr Cc

Le déclenchement du Covid-19 en Chine début 2020 et l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février dernier a mis en ébullition le petit monde ultra-discret des ESSD (entreprises de services de sécurité et de défense) qui assurent l’évacuation d’expatriés dans les zones à hauts risques.

Ces sociétés, qui se comptent en France à peine sur les doigts de deux mains, font appel à des personnels triés sur le volet, formés aux environnements les plus dangereux et possédant une solide expérience sur le terrain.

« Les intervenants sont essentiellement des militaires aguerris, issus des forces spéciales, y compris des hauts gradés, mais on en trouve très peu provenant du ministère de l’Intérieur », nous explique Christophe Bonamy, président du Cefsi (Club des entreprises françaises de sûreté à l’international) qui rassemble sept sociétés très spécialisées.

Ce marché, qui évolue au fil des crises, est néanmoins en progression continue et estimé par les publications d’En Toute Sécurité à près de 200 M€ par an. Un montant confirmé par les principaux intervenants du secteur.

« Il s’agit souvent de missions extrêmement complexes à organiser, notamment parce qu’il faut s’adapter à des conditions d’intervention très évolutives et imprévisibles », ajoute le président du Cefsi.

« En Ukraine, nous sommes passés en quelques jours seulement d’un plan de gestion de…

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :