fbpx

Sur les traces du Petit Prince, précurseur de l’écologie

“Quand on a terminé sa toilette du matin, il faut faire soigneusement la toilette de la planète”, écrit Antoine de Saint-Exupéry dans le Petit Prince, publié en 1943.

Avec ses mots simples, l’ouvrage traduit en 455 langues apporte un regard tendre sur la nature et l’univers. D’où l’idée d’en faire un ambassadeur, ou plutôt un guide du respect d’environnement.

Voilà donc le Petit Prince “fil rouge” de l’exposition Dessine-moi ta planète au château de la Bourdaisière, au cœur de la vallée de la Loire. Un jeu de piste “sensoriel et pédagogique, qui invite adultes et enfants à s’interroger sur les vertus de l’écologie positive”.

L’exposition a débuté le 29 juin, à l’occasion de deux anniversaires. Les 75 ans du Petit Prince. Et les 190 ans de Deyrolle, fameux cabinet de curiosité et maison d’édition appartenant à Louis Albert de Broglie, également propriétaire du château de la Bourdaisière. Son domaine, qui héberge notamment le Conservatoire national de la tomate et qui a vu naître le projet Fermes d’avenir, témoigne depuis plusieurs années d’un fort engagement écologique. “Le Prince Jardinier” est d’ailleurs le surnom de Louis Albert de Broglie.

“Deyrolle et Le Petit Prince ont en commun de porter un regard curieux sur le monde, où le beau et l’émotion se mêlent pour nous apprendre à observer, s’émerveiller et transmettre. Pour agir !”, peut-on lire dans la présentation de l’exposition.

Le Petit Prince, une icône “au service d’une cause noble

Le parcours se déroule en 10 étapes à travers le parc de 55 hectares et les caves troglodytes du château. Chacune autour d’un thème : l’eau, l’espace, le lien social, la maison commune, l’imaginaire… Le visiteur déambule au milieu d’installations immersives, Land Art, planches Deyrolle conçues pour l’occasion, installations vidéo…

Un livret pédagogique invite aussi les visiteurs à imaginer des actions pour réduire leur empreinte écologique, “participer à un monde plus raisonnable”. Ou “réfléchir au monde de demain”.

“Le Petit Prince est devenu une icône et c’est tout à fait normal qu’il prête son image à une cause noble, visant à sensibiliser les enfants à la fragilité de la nature. Il n’y a pas de fatalité, notre mission est de montrer que dans chaque désert, il y a un puits, et que tout est possible”, conclut Thomas Rivière, descendant d’Antoine de Saint-Exupéry.

Dessine-moi ta planète, du 29 juin au 15 novembre, Château de La Bourdaisière.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :