La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Sylvie Peretti, nouvelle présidente de l'Anact

Membre du comité exécutif de Générali, en charge des relations humaines et de l’organisation, Sylvie Peretti prend la présidence du conseil d’administration tripartite de l’Anact (État, représentant des employeurs et des salariés) au titre de personnalité qualifiée à la veille du regroupement Anact-Aract, porteur d’opportunités pour le réseau. Elle remplace à ce poste Bernard Ollivier, ancien PDG d’Alpine Renault, qui a présidé le Conseil d’administration de l’Anact de 2014 à 2022. Bernard Ollivier demeure au sein du CA en tant que personnalité qualifiée et pourra, à ce titre, contribuer au travail de concertation liée à la réorganisation du réseau Anact-Aract.

Des priorités programmatiques en faveur de la qualité de vie et des conditions de travail

Le conseil d’administration de l’Anact a également validé le 16 mars les orientations du nouveau Contrat d’objectifs et de performance (Cop) de l’Agence.

Élaboré par l’État en concertation avec les parties prenantes de l’Anact dont les partenaires sociaux, le « Cop 2022-2025 » s’inscrit en cohérence avec les évolutions plaçant la prévention au cœur de la politique de santé au travail. Il confirme dans ce cadre le rôle majeur à l’Anact en matière d’accompagnement des entreprises sur le champ des conditions de travail. 

De 2022 à 2025, le Cop prévoit que l’Anact se mobilise pour la mise en oeuvre du Plan Santé Travail 4 et pilote notamment les actions permettant de promouvoir la qualité de vie et des conditions de travail (QVCT) dans les entreprises. L’Anact aura également à accompagner les mutations du travail et, en particulier, le développement du télétravail et les transitions numérique et écologique – de façon à en faire des leviers d’amélioration des conditions de travail.

Dans un contexte marqué par les difficultés de recrutement et de fidélisation du personnel, l’Anact appuiera, par ailleurs, des démarches permettant d’agir à la fois sur les conditions d’emploi et de travail.  L’amélioration de l’égalité professionnelle, l’appui à un dialogue social de qualité et la prise en compte des spécificités des TPE-PME constitueront des objectifs transverses à ces travaux.

En savoir plus :

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :