La COBEL Academy propose des Webinaires & Master Class

Température record de 50,7° C enregistrée en Australie


Un record mais pas forcément une exception. Les effets du réchauffement climatique se font fortement sentir en Australie où un pic de température inédit a été enregistré. « Le mercure a atteint jeudi 13 janvier la température record de 50,7°C dans une ville reculée d’Australie-Occidentale, a annoncé le bureau de météorologie. De telles températures pourraient devenir courantes en raison du réchauffement climatique, a mis en garde le Conseil australien pour le climat.  «Nouveau record de chaleur en Australie-Occidentale et record national de température égalé!», a annoncé le Bureau de météorologie de l’État sur Twitter. La ville côtière d’«Onslow a atteint un record sans précédent: 50,7°C, un record pour d’Australie-Occidentale et c’est la température la plus chaude jamais enregistrée en Australie depuis 62 ans». Le 2 janvier 1960, le pays avait relevé une température de 50,7°C à l’aéroport d’Oodnadatta en Australie-Méridionale, selon le site Internet du bureau » avance l’Agence France Presse.

Si ce record est abondamment commenté c’est bien parce qu’il s’inscrit dans une progression continue des températures depuis des années. « Le directeur du Conseil du climat, Martin Rice a affirmé que ce record s’inscrit dans une tendance à long terme du réchauffement climatique induit par la combustion du charbon, du pétrole et du gaz. Selon lui, ces températures extrêmes ont déjà des «conséquences catastrophiques mortelles» en Australie. «Les vagues de chaleur tuent silencieusement en Australie, elles causent plus de décès que tout autre événement météorologique extrême», a-t-il déclaré. L’Australie a connu un été austral marqué par d’importants feux de forêt dans l’ouest du pays et des inondations meurtrières sur sa côte est. Selon Martin Rice, sans une réduction des émissions de gaz à effet de serre, ces chaleurs record pourraient devenir courantes » appuie l’agence. Les grandes villes du pays aussi sont concernées par cette tendance et, selon les experts locaux, devraient être prochainement concernées aussi par des pics de même ampleur.

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article