fbpx

Tesla présente des résultats records et reste le maître du jeu dans la voiture électrique

https://www.novethic.fr/fileadmin/Station-recharge-voiture-electrique-Supercharger-Tesla-Inc.jpg

Publié le 30 juillet 2021

Tous les constructeurs automobiles veulent faire du Tesla. Mais la marque américaine continue d’entretenir son avance sur le marché du véhicule électrique. Elle a présenté des résultats records pour le deuxième trimestre, dépassant pour la première fois le milliard de dollars de résultat net sur un trimestre. Pour contribuer à développer le marché de la voiture électrique, Tesla a par ailleurs annoncé ouvrir ses stations de recharge aux voitures de toutes marques.

Le début de l’année 2021 n’a pas été simple pour les constructeurs automobiles qui ont dû faire face, en plus de la pandémie, à une pénurie dramatique de puces électroniques. Dans ce contexte particulier, Tesla a pourtant réussi à dégager les meilleurs résultats de son histoire sur le deuxième trimestre de l’année. “Nous avons atteint des niveaux de production et de livraison de véhicules records et dépassé le milliard de dollars de revenus net pour la première fois de notre histoire. C’est une étape incroyable pour nous !“, s’enthousiasme Elon Musk, l’emblématique dirigeant dont la fonction officielle est désormais “TechnoKing” de Tesla.

Le constructeur américain de véhicules électriques haut de gamme a ainsi écoulé plus de 200 000 voitures au deuxième trimestre. Son résultat net a atteint 1,1 milliard de dollars, démontrant le potentiel de rentabilité de ses voitures. L’enjeu est particulièrement important pour le jeune constructeur qui se trouve à une étape particulièrement délicate de son développement.

D’abord parce que l’ancienne start-up de l’auto a dû franchir le cap de l’industrialisation de masse de ses produits. “La chose la plus remarquable qu’a réussi Tesla, ce n’est pas d’être une start-up de la voiture car il y en a beaucoup aux États-Unis, c’est le fait de n’avoir pas fait faillite en lançant la production de masse. C’est le plus difficile à réaliser !“, assure Elon Musk. La bataille n’est toutefois pas encore totalement gagnée, l’usine européenne de Berlin a pris du retard et ne devrait démarrer qu’à la fin de l’année.

Une concurrence grandissante

Or le temps presse pour la firme de Palo Alto, si elle veut rester au top du marché de l’électrique. Après avoir longtemps fait cavalier seul, les réglementations de plus en plus strictes sur les émissions de gaz à effet de serre poussent les constructeurs traditionnels à se lancer à sa poursuite. À grand coup de dizaines de milliards d’euros d’investissement ! En Europe, Volkswagen a annoncé en début d’année un plan d’investissement de 73 milliards d’euros pour digitaliser et électrifier sa gamme. De son côté, Daimler (marque Mercedes-Benz) vient d’annoncer une enveloppe de 40 milliards d’euros pour développer des véhicules électriques, avec pour ambition de ne vendre plus que de l’électrique d’ici la fin de la décennie. Même chose pour Stellantis (Peugeot, Citroën, Fiat, etc.) et Renault qui se fixent aussi des ambitions élevées dans le secteur, avec la construction de plusieurs usines de batterie à la clé.

Cette concurrence accrue ne semble pas porter atteinte au développement de Tesla. Sans doute parce que, en même temps que l’offre des constructeurs s’est diversifiée, la demande des automobilistes pour ces nouvelles motorisations a progressé. “La perception du public sur les véhicules électriques a atteint un point d’inflexion“, croit savoir Elon Musk. Les ventes ont d’ailleurs explosé depuis un an, malgré les différents confinements. Il y aurait donc, pour l’instant, de la place pour tout le monde.

Tesla bénéficie aussi d’un atout stratégique, son propre réseau de “superchargeurs”. Il compte près de 3000 stations de recharge dans le monde, en augmentation de 46 % par rapport à l’année dernière. Confiant dans son modèle, Elon Musk a annoncé rendre ses stations de recharge accessibles aux véhicules de toutes marques. “C’est très simple : vous téléchargez l’application Tesla, vous allez sur l’onglet Supercharger, vous indiquez dans quelle station vous êtes, vous branchez votre voiture, même une non tesla, et vous demandez l’électricité sur l’appli. Cela devrait marcher avec toutes les voitures“, résume Elon Musk. Pour Tesla, cela permet de contribuer à l’essor rapide du marché de l’électrique, en retirant un frein à l’achat qui est l’infrastructure de recharge. C’est aussi un moyen de dégager de nouveaux revenus pour ses stations de recharge… et de continuer à en ouvrir d’autres.

Arnaud Dumas, @ADumas5

Pour en savoir plus ou lire la suite : Source | Lien vers l'article

Les dernières publications :